Sport

Le gouvernement et coca cola accusent la Fecafoot d’avoir boycotté le trophée de la coupe du monde au Cameroun

C’est un secret de polichinelle. Entre le ministre des Sports, Narcisse Kombi MOUELLE et le président de la FECAFOOT, Samuel Eto’o c’est l’eau et le feu.

Les deux s’évitent. Cependant, le premier ministre, Dion Ngute aurait espéré que compte tenu de l’importance de l’événement, notamment l’arrivée du trophée de la coupe du Monde, Samuel Eto’o en tant que président de la FECAFOOT puisse être là. Cela n’a pas été le cas.

Le président de la FECAFOOT a plutôt choisi rester au Quatar où il est ambassadeur au détriment de recevoir le trophée de la Coupe du monde au Cameroun alors que les Lions Indomptables prendront part au mondial. Plus grave, aucun responsable de la FECAFOOT n’était présent au ministère der Sports pour accueillir le trophée porté par David Trezeguet.

Lire aussi
Quel sera le sort de Seidou Mbombo Njoya après la sentence du TAS ? : la clarification de Fatima Samoura met fin au débat

Mais, il n’y a pas que le gouvernement qui ne digère pas cette situation. La multinationale Coca Cola, sponsor de la coupe du monde ne cache pas sa desolation. Car Samuel Eto’o était invité à accueillir le trophée au Cameroun mais n’a même pas dénié répondre à Coca Cola.
En effet, depuis le 22 juillet 2022, le président de la FECAFOOT a été informé de l’arrivée du trophée au Cameroun. Coca Cola invitait la FECAFOOT à prendre part activement à cet événement. Le chronogramme lui a été envoyé, mais il n’a même pas dénié répondre. Samuel Eto’o sera relancé deux mois après, le 7 septembre 2022. Soit à deux jours de l’arrivée du trophée. Toujours rien. Aucune réponse. La FECAFOOT aura donc décidé de boycotter l’arrivée de la coupe du monde au Cameroun.

Lire aussi
CAN handball masculin Tunisie 2020 : Le Cameroun rassure d'entrée

Cette attitude de Samuel Eto’o de ne pas répondre aux partenaires n’est pas nouvelle. L’équipementier Coq Sportif avait indiqué qu’ils ont adressé plusieurs correspondances à la FECAFOOT sans jamais recevoir la moindre réponse.

Récemment encore, au Maroc, Samuel Eto’o s’insurge sur la nomination de Bell. Arguant qu’il n’a pas été consulté. Le président de la CAF, Patrice Motsepe va lui répondre calmement: “ Monsieur Eto’o tout d’abord ces nominations relèvent des prérogatives de la CAF. Ensuite si vous preniez le temps de consulter vos courriers et de répondre, vous ne poseriez pas ce type de question “.

Lire aussi
Le parcours de Dzana, Eliminé avec Union, mais il joue la finale avec les Astres

Boris B / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page