Le député Samuel Moth pris en flagrant délit de mensonge ?

Samuel Moth

Le Cameroun est en émoi après les récentes déclarations du député Samuel Moth. Invité sur le plateau d’Equinoxe TV dans l’émission « Droit de réponse », le député a évoqué une prétendue décision gouvernementale ayant des conséquences directes sur les lauréats des ENS et ENSET du pays.

L’intégration des lauréats en question

Selon Monsieur Moth, cette décision signifierait que les lauréats de ces établissements ne bénéficieraient plus d’une intégration directe au sein de la fonction publique. La raison invoquée ? Une masse salariale jugée « très élevée ». Une annonce qui, si elle s’avère véridique, pourrait bouleverser le destin professionnel de nombreux jeunes diplômés du Cameroun.

Le défi lancé à Samuel Moth

La transparence est de mise en ces temps de défiance envers les élus. Ainsi, beaucoup demandent au député de fournir davantage de détails sur cette prétendue décision. Qui l’a signée ? Quelle en est la date exacte ? Quels sont les modalités précises, notamment en ce qui concerne une éventuelle année de transition?

Le message est clair : le peuple camerounais mérite des réponses. Et surtout, on exhorte le député Samuel Moth, élu du parti au pouvoir, à s’abstenir de relayer des informations dont il n’aurait pas connaissance complète.

La recherche de la vérité

Dans une époque marquée par la désinformation, il est crucial pour les figures publiques d’agir avec responsabilité et rigueur. Les citoyens camerounais sont en droit d’attendre de leurs élus une communication claire, vérifiée et transparente. À l’heure où les réseaux sociaux amplifient chaque parole, chaque déclaration, la prudence est plus que jamais nécessaire.

Pour les jeunes diplômés du Cameroun, l’enjeu est de taille. Leur futur professionnel dépend en grande partie des décisions prises au sommet de l’État. C’est pourquoi le débat autour des déclarations du député Samuel Moth est loin d’être anodin.

Pour plus d’informations et suivre l’évolution de cette affaire, restez connectés sur 237online.com.

Joseph Ekema, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *