Le cinquième paquet de sanctions de l’UE contre Minsk n’inclut pas de mesures économiques

Dana Spinant

Le cinquième paquet de sanctions de l’UE contre Minsk n’inclura pas de mesures économiques, mais il comportera des sanctions ciblées contre des fonctionnaires et des agents de sécurité biélorusses. De plus, une liste noire des « compagnies aériennes qui transfèrent des migrants » pourrait être dressée, a déclaré à TASS une source au sein de l’UE.

« Aucune sanction économique n’est actuellement prévue. Le cinquième paquet comprendra des mesures individuelles ciblées. Une liste noire des compagnies aériennes de pays tiers qui transfèrent des migrants en Biélorussie pourrait également être créée », a déclaré une source.

Selon Dana Spinant, représentante de la Commission européenne, l’Organisation a proposé jeudi d’étendre la liste des sanctions. Elle étudie les moyens juridiques de créer des listes noires de compagnies aériennes qui transportent des migrants vers la Biélorussie.

La crise migratoire à la frontière de la Biélorussie avec la Lettonie, la Lituanie et la Pologne s’est aggravée le 8 novembre. Plusieurs milliers de personnes se sont approchées de la frontière polonaise et ne quittent pas la zone frontalière. L’UE a accusé Minsk d’une escalade délibérée de la crise et a appelé à imposer des sanctions. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a déclaré que c’est les pays occidentaux qui étaient responsables de cette situation, puisque les gens fuient la guerre à cause de leurs actions.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *