Afrique

Le chef militaire du mouvement rebelle centrafricain Seleka arrêté au Cameroun

Le dénommé Mahamat Aboubakar, présenté comme le chef militaire du mouvement rebelle centrafricain Seleka, est actuellement détenu au secret dans la capitale camerounaise, Yaoundé, après avoir été arrêté le 29 avril dernier dans la localité de Ngaoui (Est) frontalière avec son pays, a appris APA jeudi de sources sécuritaires.
L’intéressé avait pris la fuite après des affrontements dans la nuit du 24 avril au 25 avril 2016 entre son organisation et les anti-Balaka, puis a emprunté des chemins de traverse dans la forêt avant de parvenir en territoire camerounais. 237online.com La présence de cet étranger dans la brousse a ensuite été signalée par les populations à la brigade territoriale de la gendarmerie de Ngaoui, qui l’a cueilli au poste de contrôle d’Alamdou. «J’ai reçu l’information, selon laquelle, il y’avait la présence d’un homme suspect dans le coin. J’ai immédiatement placé mes hommes dans les différents postes de Contrôle. C’est ainsi qu’on a mis main sur lui au poste de Contrôle d’Alamdou aux environs de 13h30», raconte l’Adjudant Innocent Boutsili Alima, le Commandant de la Brigade de Gendarmerie de Ngaoui.
Selon le bihebdomadaire régional L’œil du Sahel, qui confirme cette arrestation dans son édition de mardi dernier, Mahamat Aboubakar, en dehors de chaussures et vêtements militaires, transportait dans ses bagages un registre dans lequel étaient mentionnés les noms de ses hommes, mais aussi une somme de 43.000 FCFA.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer