International

L’Azerbaïdjan a occupé 10 km2 supplémentaires du territoire arménien (Pachinian)

Le premier ministre arménien Nikol Pachinian a déclaré que l’Azerbaïdjan avait occupé 10 km2 supplémentaires du territoire arménien.

« L’année dernière, l’Azerbaïdjan a occupé 40 km2 du territoire arménien. Actuellement, 10 km2 sont déjà occupés. Ils doivent partir, une agression est en cours », a-t-il déclaré, s’exprimant dans le parlement ce mercredi.

M. Pachinian a également déclaré que l’Arménie n’était prête à reconnaître l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan que si ce dernier quittait ses terres souveraines.

« Aujourd’hui encore, nous sommes prêts à reconnaître l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan. Mais nous devons comprendre à l’intérieur de quelles frontières l’Azerbaïdjan veut reconnaître l’intégrité territoriale de l’Arménie. Si l’Azerbaïdjan dit que les territoires saisis sont les siens et exige de reconnaître son intégrité territoriale à l’intérieur de ces frontières, alors nous ne reconnaissons pas l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan, car ce sont nos territoires. S’ils se retirent de nos territoires souverains, nous sommes prêts à reconnaître l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan, sinon – non », a-t-il déclaré.

Lire aussi
L'expulsion du vice-ambassadeur américain de Russie était une réponse à une provocation

M. Pachinian a ajouté que la délimitation des frontières avec l’Azerbaïdjan devrait être conforme aux cartes de l’époque soviétique. « Nous pensons que la délimitation et la démarcation des frontières avec l’Azerbaïdjan doivent être effectuées sur la base des cartes soviétiques. Si l’Azerbaïdjan ne reconnaît pas les frontières de l’Arménie datant de l’ère soviétique, la question est de savoir si l’Azerbaïdjan reconnaîtra ses frontières avec l’Iran. Ce sont des questions qui nécessitent une réponse », a ajouté le chef du gouvernement arménien.

Lire aussi
La Nouvelle Zélande introduit de nouvelles sanctions contre la Russie

La situation à la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’est à nouveau aggravée dans la nuit de mardi à mercredi. M. Pachinian a déclaré au parlement que 105 personnes avaient été tuées par l’armée azerbaïdjanaise.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page