Lavrov appelle l’Occident à un dialogue sur la sécurité d’après « un code d’honneur »

Serguei Lavrov Russie

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré dans une interview accordée à RT que Moscou insisterait pour que les États-Unis et l’Otan honorent leurs engagements en matière de sécurité et les promesses faites par la Russie à cet égard.

« Je le répète, nous souhaitons expliquer en détail à nos partenaires américains et à tous leurs alliés de l’Otan que nous ne pouvons pas nous contenter de promesses. D’autant plus que les engagements écrits des chefs d’État ou de gouvernement exigeant que les alliés de l’Otan tiennent pleinement compte de nos intérêts, sans parler des garanties verbales auxquelles le président russe Vladimir Poutine a fait référence à plusieurs reprises, s’avèrent sans valeur. Cela ne fonctionnera pas », a-t-il déclaré.

« Nous veillerons à ce que tout soit équitable. Je ne veux pas entrer dans le jargon, mais nous avons la notion de « chose dite, chose faite ». Au moins, ce « code d’honneur » devrait être respectés au niveau international également », a souligné le ministre.

Le 26 janvier, les États-Unis et l’Otan ont remis à la Russie leurs réponses écrites aux propositions de Moscou concernant les garanties de sécurité. Le secrétaire d’État américain Antony Blinken et le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg ont présenté leurs principales dispositions. Selon ces déclarations, l’Occident n’a pas fait de concessions de principe à la Russie, mais a tracé des orientations pour de nouvelles négociations.

Le 17 février, le service diplomatique russe a publié sur son site Internet le texte intégral de la réponse de la Russie aux propositions américaines en matière de sécurité, qui a également été remis à l’ambassadeur américain à Moscou, John Sullivan. Washington a déclaré qu’il étudiait les réponses reçues.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *