International

La Pologne expulse 45 diplomates russes, la Russie promet de donner une réponse symétrique

Le gouvernement polonais a déclaré plus de 40 diplomates russes persona non grata. La note correspondante a été transmise mercredi à l’ambassadeur de Russie à Varsovie. Moscou a déjà promis de répondre sur les principes de réciprocité.

237online.com a réuni les principaux faits sur l’incident diplomatique.

Qui et pourquoi est expulsé de Pologne

  • L’Agence polonaise de sécurité intérieure a préparé pour le ministère polonais des Affaires étrangères une liste de 45 employés de l’ambassade et de la mission commerciale de Russie en vue de leur expulsion du pays.
  • Les services de renseignement polonais affirment que les Russes ont travaillé sous la soi-disant couverture diplomatique et ont mené des activités de renseignement contre la Pologne.
  • La liste, selon Varsovie, comprend des membres des services de renseignement russes, ainsi que des personnes qui coopèrent avec eux.
  • Selon le ministère des Affaires étrangères de la République, la Pologne a pris cette décision en coordination avec les alliés.
  • Dans le même temps, aucune décision n’a été prise pour rompre les relations diplomatiques entre la Pologne et la Russie, a déclaré le ministère des Affaires étrangères.
Lire aussi
400 diplomates expulsés d'Europe représentent 50% des services de renseignement russes

Que fera la Russie

  • Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a promis que les actions de Varsovie « bien sûr, ne resteraient pas sans réponse ». Il les a décrites comme une « continuation de la soi-disant chute libre dans toutes les directions » des relations russo-polonaises.
  • L’ambassadeur de Russie à Varsovie, Sergueï Andreïev, a confirmé la réception d’une note du ministère polonais des Affaires étrangères sur l’expulsion de 45 diplomates « pour des activités non conformes à la Convention de Vienne ». Selon lui, il n’y a aucun fondement pour ces accusations.
  • Les employés expulsés de la mission diplomatique devront quitter la Pologne à des moments différents, le maximum sera de cinq jours. L’ambassadeur russe n’a pas été inclus dans le nombre de persona non grata.
  • M. Andreïev a précisé que Moscou prendrait une mesure de rétorsion « sur le principe de la réciprocité » et expulserait les diplomates polonais.
Lire aussi
L'ONU appelle toutes les parties à s'abstenir de provocations autour de l'Ukraine

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page