La fusion GICAM-ECAM : Une nouvelle ère pour le mouvement patronal au Cameroun

Tawamba

Une dynamique fusionnelle pour une voix plus forte

Le Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM) et l’Entreprise du Cameroun (E.CAM) ont franchi une étape cruciale dans le processus de leur fusion, selon une déclaration récente du président de GICAM, Célestin Awono. Cette fusion historique marque le début d’une nouvelle ère pour le mouvement patronal au Cameroun, promettant de donner une voix plus forte et unifiée au secteur privé du pays.

Processus de fusion : un pas vers l’unité

Selon la déclaration de M. Awono, le processus de fusion a été déclenché par les conseils d’administration respectifs de GICAM et E.CAM en avril 2023. Malgré des informations contradictoires circulant sur les réseaux sociaux, le processus de fusion suit son cours. Une Assemblée Générale Extraordinaire a été fixée au 11 juillet 2023 pour statuer définitivement sur cette fusion.

Avantages et implications de la fusion

La fusion de GICAM et E.CAM a le potentiel de remodeler le paysage patronal au Cameroun. Elle offre l’opportunité de rassembler et de renforcer la voix des entreprises privées, créant ainsi une entité plus robuste et influente capable de négocier efficacement avec les autorités publiques. Cela s’aligne parfaitement avec l’appel du chef de l’Etat, S.E.M Paul Biya, à l’unité nationale pour surmonter les défis auxquels le pays est confronté.

Accueil des membres de E.CAM : une vision d’unité

Dans son appel à l’unité, M. Awono a invité les membres de GICAM à accueillir chaleureusement leurs homologues de E.CAM. Cette initiative vise à renforcer l’unité et la cohésion au sein du mouvement patronal, facilitant ainsi l’établissement d’un cadre de concertation efficace.

La voix du mouvement patronal au Cameroun : un avenir prometteur

Avec la fusion de GICAM et E.CAM, le mouvement patronal au Cameroun se prépare à entrer dans une nouvelle ère de croissance et de prospérité. C’est une étape significative pour le développement économique du pays, renforçant le rôle du secteur privé en tant qu’acteur clé du développement. Ce changement devrait permettre au mouvement patronal de contribuer de manière significative à l’avenir économique du Cameroun.

Pour plus d’informations sur cette fusion et sur l’évolution du mouvement patronal au Cameroun, restez connectés sur 237online.com.

Georges Mbella / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *