La Covid-19 freine les extensions capillaires de Brenda Biya

Brenda BIYA la fille de Paul BIYA

Il y a quelques jours, Anastasie Brenda Biya Eyenga, l’unique progéniture féminine du Chef de l’État camerounais Paul Barthélémy Biya bi Mvondo Assam, a annoncé la fermeture de son entreprise.

La nouvelle a été affichée sur la page Instagram de « Bree culture ». Il semble que Brenda Biya ait mis une pause sur son entreprise d’extensions capillaires. Selon des informations exclusives de Le Courrier, cette interruption d’activités est dû à la pandémie du Coronavirus qui sévit à travers la planète depuis mars 2020. « Bree culture sera fermée permanemment !

Merci à tous ceux qui nous ont soutenus. Much Love ». C’est le message de la jeune promotrice qu’on retrouve sur la page Bree culture sur le compte Instagram. Toutes les autres images ont été supprimées. Pas de photo et vidéos des produits capillaires ni de l’ouverture luxuriante du salon de beauté. Comme on peut aisément le constater, la Pme et pépite de Brenda Biya a bel et bien fermé ses portes pour une durée certes indéterminée, apprend-on des indiscrétions informées. Cette décision du Top Management de Bree Culture, d’opérer une cessation d’activités a été accueilli avec surprise par le public qui a découvert cette publication le 22 octobre 2020. On se souvient bien que l’entreprise a ouvert ses portes avec fastes le 21 juillet 2020 à Los Angeles en Californie aux États-Unis d’Amérique. Trois mois plus tard, la fermeture est annoncée.

Bien que la raison du Covid-19 soit évoquée, il y a « d’autres raisons en dessous qui motivent la fermeture qui est permanente et pas temporaire.
Le message là sonne plus comme des adieux », commentent certains internautes qui ont soumis plusieurs préoccupations destinées à l’attention de la direction de Bree Culture : questions restées sans réponses. Au sein de l’opinion, l’initiative d’Anastasie Brenda Biya Eyenga de se lancer dans l’entrepreneuriat, avait susciter une certaine admiration chez plusieurs citoyens camerounais, contents de voir la fille du président de la République, Paul Biya à se frayer son propre chemin dans le monde des affaires en ouvrant sa boite. Le rêve s’est vite envolé? « Elle ne va plus
ouvrir alors ». Mystère et boule de gomme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *