International

Jean-Bosco Tagne« L’élection de Biden pourrait être déterminante pour la situation du Cameroun »

Membre de la Camdiac (Cameroon diaspora for change), depuis Washington, il revient sur la présidentielle américaine et sur les 38 ans de pouvoir du président Paul Biya.

Comment avez-vous vécu la présidentielle américaine du côté de Washington ?

Tout d’abord merci de l’opportunité que vous me donnez pour parler de mon pays d’accueil, ce pays qui a reçu sans arrière-pensée de pauvres Camerounais que nous étions, mes camarades et moi, exclus de toutes les universités du Cameroun par M. Titus Edzoa et pourchassés de notre beau pays, le Cameroun, par ce régime satanique et dictatorial de M. Biya Paul qui, en 38 ans de règne, ce 6 Novembre, a mis le pays à genoux. Les Camerounais, dans leur large majorité ont vécu cette élection Américaine comme une épée de Damoclès sur la tête comme la plupart d’Africains et Africains-Américains qui voulaient voir partir le régime de Trump. C’est cela la force de la démocratie et de l’alternance ! Ce régime qui, ces derniers mois, a rapatrié un bon nombre de Camerounais et d’Africains qui ont fui leurs pays comme au Cameroun à cause de la guerre dans le NOSO ou dans le Nord à cause de Boko Haram. Les familles qui le pouvaient avaient instruit les leurs à prendre la route de l’Amérique du Sud mais hélas le régime Trump n’était pas tendre à leur égard et beaucoup sont en route pour le Cameroun malgré le danger.

Ils ont donc en majorité pris cause et voté pour Biden. Comme d’habitude dans les groupes traditionnels Camerounais les débats étaient très unanimes malgré quelques rares voix dissidentes. Nombreux sont les Camerounais voire Africains qui ont laissé éclater leur joie après la déclaration de la victoire de Joe Biden. Durant son mandat, Trump n’a jamais pensé un seul instant mettre pied dans aucun pays Africain. Nous espérons que Biden le fera comme l’ont fait certains de ses prédécesseurs. Peut-être enfin un Ambassadeur américain prendra fonction au Cameroun. La présence Américaine au Cameroun est très importante sur le plan diplomatique.

Lire aussi
Top 10 des meilleurs buteurs du PSG

En quoi la coopération entre les États-Unis et le Cameroun peut-elle être un atout pour le Cameroun?

Nous pensons sincèrement que la coopération entre les États-Unis et le Cameroun peut être un vrai atout pour notre pays surtout avec le nouveau régime Biden qui semble un peu plus ouvert sur le monde que le sortant. Cette coopération, si la diaspora est mieux organisée, pourrait influencer les décisions sur les accords de coopération, forcer une avancée démocratique, avec une forte pression sur le vieux tyran. Le Cameroun sur le plan international est devenu une grande crainte ou un nouveau massacre à la Rwandaise pourrait émerger. Le Sous-secrétaire américain chargé des affaires Africaines se préoccupe de la situation du Cameroun ainsi que bon nombre de Sénateurs démocrates qui, avec legouvernement de Biden , pourraient jouer un rôle déterminant sur ce qui se passe au Cameroun. Il serait important que la diaspora camerounaise mettre une pression énorme sur Washington pour qu’enfin un changement s’opère au Cameroun. Pour beaucoup de Camerounais vivant aux USA, c’est le premier atout de coopération nécessaire que Biden pourrait leur offrir, eux qui ont massivement voté pour lui. Les Camerounais sont très bons sur le plan du lobbying,networking.

Lire aussi
Challenge pour l’Innovation : Seedstars et la Fondation Shell recherchent des start-ups d'Afrique subsaharienne

Au moment où le président Paul Biya vient de passer 38 ans au pouvoir, le 6 novembre, quel bilan global dressez-vous de son long règne?

Eeeeh oui ! Quel bilan pouvons-nous dresser d’un tel règne d’échecs ? Le règne de Biya Paul ne peut être que négatif sur tous les plans. Ce dictateur a détruit un si beau pays pendant plus de 45 ans car ce monsieur était premier ministre pendant 7 ans avant de recevoir de son « illustre prédécesseur » les clés d’un si beau pays qui, aujourd’hui, voit mourir ses enfants à la pelle dans le Nord-Ouest, Sud-Ouest avec ce massacre d’écoliers a Kumba comme le grand Nord. Dites- moi qui n’est pas choqué des images venant de cette école sinon ce dictateur de première classe qui ne s’est même pas déplacé comme le ferait tout bon chef d’état soucieux du bien-être de son peuple, pour voir de près sur le terrain ! Le Cameroun n’est pas géré et comme tout pays sans gestionnaire, c’est le chaos. Tout ce qu’il sait bien faire c’est de tout faire pour la préservation de son pouvoir et mettre ses opposants en prison ou en résidence surveillée. Je n’attends que ce jour-là ou enfin de jeunes Camerounais prendraient la rue pour forcer son départ. Ce jour n’est plus loin même si la nature est déjà en train de s’en occuper. Nous l’avons vu incapable de monter les marches du palais de « son meilleur professeur » à Paris et sommes persuadés qu’il est à présent incapable de se déplacer de manière autonome.

Recueilli par J.-C. EDJANGUE

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page