International

Incroyable : Comme dans les pays africains, l’Allemagne a échapper à un coup d’État militaire

La police allemande a arrêté des dizaines de membres d’un réseau d’extrême droite soupçonnés de préparer un coup d’État contre le gouvernement.

Le but du coup d’État aurait été de prendre d’assaut le Bundestag, le siège du Parlement allemand, et de kidnapper ou de tuer des responsables politiques.

Le réseau, qui comptait une quarantaine de membres, était composé de policiers, de soldats et d’autres civils. Ils avaient pour projet de s’emparer de la tour de télévision de Berlin et de diffuser des messages incendiaires appelant à la révolte.

Heureusement, le coup d’État a été déjoué grâce à l’arrestation de ses instigateurs. Cet événement rappelle que, malgré la chute du mur de Berlin il y a plus de 25 ans, l’Allemagne est toujours divisée en deux camps opposés : les partisans de la démocratie et les extrémistes de droite.

Si les autorités ont affirmé que le complot avait été déjoué, il soulève de sérieuses questions sur l’état de la démocratie en Allemagne. La montée des extrêmes droites en Europe et aux États-Unis a été accompagnée d’une recrudescence des tentatives de renversement des gouvernements élus. En Espagne, le parti d’extrême droite Vox a tenté de forcer un coup d’État en exigeant la démission du gouvernement et l’interdiction du parti républicain. Au Royaume-Uni, le parti d’extrême droite Britain First a fomenté une insurrection dans les rues de Londres en invitant ses membres à s’emparer du 10 Downing Street, siège du Premier ministre.

Lire aussi
Cameroun - Distinction : Paul BIYA reçoit la plus haute distinction en Serbie

En Allemagne, la menace est particulièrement préoccupante. Le pays a un passé trouble en matière de fascisme et de violence politique. Le complot dévoilé cette semaine n’est pas le premier de son genre. En 2017, un groupe néonazi a attaqué une synagogue de Berlin, tuant deux personnes. Plus récemment, un policier a été tué par un partisan de l’extrême droite. Ces événements ont montré que la menace d’un coup d’État en Allemagne est bien réelle.

Le gouvernement allemand doit prendre des mesures pour protéger la démocratie. Il doit d’abord enquêter sur le complot et sanctionner les coupables. Ensuite, il doit redoubler d’efforts pour lutter contre la haine et la violence d’extrême droite. Enfin, il doit renforcer les institutions démocratiques pour éviter que de tels événements se reproduisent.

Lire aussi
L'ONU contacte Washington au sujet des visas pour la délégation de Lavrov

Quels étaient les objectifs du groupe extrême droite ?

Le groupe extrême droite était un mouvement politique et idéologique qui visait à promouvoir une société nationale autoritaire et à mettre fin à la démocratie. Ils sont souvent associés à des idées racistes et antisémites et ont cherché à promouvoir la violence et la haine envers ceux qu’ils considéraient comme des ennemis de la nation. Leur objectif était de créer une société basée sur la hiérarchie sociale et la lutte des classes, ainsi que de promouvoir une économie dirigée par l’État. Ils ont également cherché à défendre les valeurs traditionnelles et la culture nationale, qu’ils considéraient comme menacées par la modernité et la diversité.

Lire aussi
Washington prévoit de fournir des systèmes de défense côtière à Kiev (conseiller de Biden)

TTS / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page