Fusion GICAM/ECAM : Mensonges et manipulations déjouées, soutien majoritaire confirmé

Célestin TAWAMBA

Le conseil d’administration du GICAM (Groupement Inter-Patronal du Cameroun) s’est réuni le 05 mai 2023 pour discuter de la fusion en cours avec l’ECAM (Entrepreneurs du Cameroun). Malgré les tentatives de désinformation et de manipulation, le conseil a exprimé son soutien majoritaire au processus de fusion.

Un processus de fusion largement soutenu

Lors de la réunion du conseil d’administration, la plupart des membres se sont montrés satisfaits de la signature du traité de fusion et ont confirmé leur soutien à la poursuite du chronogramme établi. Une seule voix discordante, celle d’Emmanuel Waffo, a tenté de créer une fausse polémique sans succès.

Le quorum était atteint, démentant ainsi les rumeurs de division au sein du conseil. Les membres ont réaffirmé leur engagement en faveur de la fusion GICAM/ECAM, malgré les tentatives de déstabilisation et de manipulation de certaines personnes mal intentionnées.

Une résistance futile face à la fusion

Des individus désœuvrés, à court d’arguments et de stratégie, ont inventé un conseil d’administration imaginaire au GICAM, essayant ainsi de semer le doute quant à l’unité des administrateurs. Cependant, il n’y a jamais eu d’opposition réelle entre les membres du conseil d’administration du GICAM.

La fusion GICAM/ECAM ira jusqu’au bout, malgré les tentatives de ceux qui ont quitté le président du GICAM depuis plus de 15 ans et qui cherchent à entacher le brillant mandat de Célestin Tawamba à la tête de l’organisation.

La fusion GICAM/ECAM bénéficie d’un soutien majoritaire solide et les rumeurs de désaccord au sein du conseil d’administration relèvent du mensonge et de la manipulation. Les entrepreneurs du Cameroun peuvent donc se réjouir de cette avancée majeure pour le développement économique du pays. Pour en savoir plus, consultez 237online.com.

Rodrigue Ngaoundéré / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *