International

France: Gaz lacrymogène pour empêcher des manifestants anti-Biya de prendre d’assaut l’Ambassade du Cameroun à Paris

Les opposants au régime trentenaire de Paul Biya ont encore manifesté le samedi 13 avril 2019 dans les rues de la capitale française.

A l’appel de la Brigade anti-sardinards (BAS), une organisation qui milite pour le départ au pouvoir de Paul Biya, chef de l’Etat camerounais depuis 37 ans, des centaines de manifestants se sont retrouvés hier samedi 13 avril 2019 dans les rues à Paris, la capitale de la France, pour manifester.

En fin de matinée, au point du rassemblement au lieu-dit « Porte de Saint-Cloud » la foule a été d’abord chauffée par les discours des organisateurs sur les enjeux de la marche. Morceaux choisis : « Nous voulons l’unité du triangle national et un Cameroun libre » ; « Avant l’arrivée de Paul Biya au pouvoir, le Cameroun était un pays prospère où il faisant bon vivre. Nous avons soutenu l’arrivée de Paul Biya au pouvoir. Aujourd’hui, on le regrette. Le peuple camerounais souffre malgré la richesse de leur pays » ; « Je suis Bulu, mais je suis Tontinard (regroupement des opposants radicaux au régime, ndlr), Paul Biya est un assassin, il fait couler le sang partout pour demeurer au pouvoir, qu’il dégage » …

Après ces différents discours, plusieurs centaines de manifestants se sont ébranlés à destination de l’immeuble siège de l’Ambassade du Cameroun en France. A l’arrivée, les protestataires ont croisé une poignée de personnes, membres du Mouvement des patriotes camerounais, qui sont des pro-Biya.

La police française a dû se déployer pour éviter des affrontements. A la faveur de cette interposition des hommes en tenue, les pro Biya se sont réfugiés dans les locaux de la mission diplomatique camerounaise.

Sous la pression des protestataires qui ont tenté de prendre d’assaut l’Ambassade du Cameroun à Paris, la police a fait usage du gaz lacrymogène pour ne pas perdre le contrôle de la situation. Si la tension est retombée suite à cette action de la police, les manifestations, membres de la BAS ont encore fait le pied de grue pendant longtemps avant de se disperser…

Ce même samedi, les autres membres de la diaspora camerounaise en Allemagne, en Italie, aux Etats-Unis ont aussi manifesté librement pour réclamer le changement de régime au Cameroun.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer