Sport

Election à la Confejes : Ce que propose Louisette-Renée Thobi

En lice pour le poste de secrétaire général de cet organisme international, la candidate camerounaise défend un plan d’action en 10 points.

Les autorités camerounaises poursuivent le lobbying pour l’élection du secrétaire général de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (Confejes), en faveur de Louisette-Renée Thobi Etame Ndedi. L’ancienne athlète de haut-niveau, journaliste et cadre supérieure dans diverses administrations en charge du sport et de la jeunesse au Cameroun et en Afrique, propose un programme d’action en 10 points, à mettre en œuvre sur quatre ans. Période qui correspond à la durée d’un mandat à la tête de la Confejes.

Louisette-Renée Thobi Etame Ndedi veut : rechercher des solutions innovantes et adaptées afin que cet organisme dispose de beaucoup plus de ressources pour pouvoir implémenter son programme d’action ; assurer une gestion rationnelle des moyens mis à disposition ; œuvrer pour que le numérique soit davantage au cœur de toutes les activités ; accélérer le processus d’institutionnalisation de la parité hommes-femmes ; renforcer la prise en compte des besoins des femmes et des jeunes ; apporter un soutien accru aux initiatives en faveur des jeunes sous des formes variées et efficientes. Elle s’engage également à faire respecter scrupuleusement les textes fondamentaux ; assurer le fonctionnement harmonieux des organes de l’institution ; instaurer un dialogue permanent avec toutes les instances ; et accentuer l’intégration des TIC à la Confejes.

Un organisme que cette femme de 52 ans connaît bien pour y avoir occupé d’importantes fonctions. Notamment directrice adjointe des programmes EPS/Sport entre 2017 et 2020. « Ma principale motivation, c’est de pouvoir rendre à la Confejes ce qu’elle m’a donné, parce que je suis une ancienne bénéficiaire de ses programmes. Il s’agit aussi de faire en sorte que mon pays bénéficie d’un certain rayonnement au niveau mondial, afin de pouvoir bien illustrer que la diplomatie camerounaise est une diplomatie de présence et de participation », explique-t-elle.

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k