Actualité

Education de base : 6.000 nouveaux enseignants pour la rentrée

L??objectif du recrutement est de réduire les poches d??analphabétisme et de sous-scolarisation dans les zones d??éducation prioritaires. «Cette année, nous avons prévu le recrutement de 6.490 enseignants. Il y a également un vaste programme de construction et de renforcement des salles de classe et la diligence dans

l??acquisition et la distribution des paquets minimum.» Le ministre de l??Education de base, Youssouf Adidja Alim, s??exprimait ainsi hier, au cours de la réunion de concertation des responsables des services centraux et déconcentrés de son département ministériel. Il s??agit-là d??une des mesures préparatoires à la prochaine rentrée scolaire. Au cours de ces assises, un bilan d??évaluation de l??année académique écoulée a été dressé par les dix délégués régionaux du pays. La région du Centre affiche un bilan plutôt positif, à en croire Pierre Mani, le délégué régional : « Nous avons recensé 17.000 personnels et nous avons ciblé environ 3.500 à encadrer. Nous allons tenir une réunion de concertation la semaine prochaine, pour préciser tout le reste. La liste des affections a déjà été déposée chez le gouverneur. » Des dispositions ont été prises par le Minedub pour améliorer la qualité et la pertinence des enseignements dispensés. Une révision des programmes scolaires est en vue alors que des nouvelles méthodes d??enseignement sont en cours d??élaboration. Dans la même logique, dans le cadre des facteurs d??amélioration de la qualité de l??éducation, on peut citer la qualification des enseignants, la réduction de la taille des classes, la construction de nouvelles salles et la réhabilitation des anciennes, l??approvisionnement en matériel didactique et principalement un guide pédagogique et des livres de lecture. Durant l??année scolaire précédente, 5.525 instituteurs qualifiés avaient été recrutés grâce à l??appui des partenaires techniques et financiers du ministère. Les assises qui s??achèvent aujourd??hui vont également s??élargir à une plénière, au cours de laquelle les six projets de circulaires régissant le fonctionnement du ministère seront examinés.
 
Josiane TCHAKOUNTE, Cameroon Tribune

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page