Afrique

Échanges en zone CEMAC : Vivres frais, produits cosmétiques, liqueurs

Ce que proposent le Cameroun, le Gabon et la Guinée-équatoriale dans l’espace économique de la zone des trois frontières.

Au marché frontalier d’Abang-Minko et à Kyé-ossi, deux pôles économiques de la zone des trois frontières, le Cameroun, le Gabon et la Guinée-équatoriale ne manquent pas de propositions en matière de biens et services. Le Cameroun considéré comme le grenier de l’Afrique Central occupe surtout la place de mamelle nourricière du Gabon et de la Guinée-équatoriale. Les populations de ces deux pays voisins partageant avec le Cameroun les mêmes frontières terrestres se ravitaillement à Abang-Minko et Kyé-ossi, en vires frais. Essentiellement. Banane plantain, macabo, manioc et ses dérivés, igname, patate douce, pomme de terre, avocat, tomate en fruit, piment, graine de courge, arachide, huile de palme, pour ne citer que ces quelques produits vivriers. A côté, le pays propose également à ses deux pays voisins, des produits pastoraux, avicoles et piscicoles. La viande bovine, la volaille, le poisson d’eau douce.

Lire aussi
Cathy Smith of SAP Africa Scores a Spot on the Africa.com Definitive List of Women CEOs of the Biggest & Most Complex Businesses in Africa

Outre les vivres, les consommateurs gabonais et équatoguinéens apprécient également la technicité camerounaise. Les meubles et autres objets d’art sont aussi proposés à Kyé-ossi à l’attention des consommateurs de ces deux pays voisins. A Ebebeyin, première ville équatoguinéene partant de Kyé-ossi, une ville frontalière également, les consommateurs et opérateurs économiques du Gabon et du Cameroun s’y rendent régulièrement pour s’approvisionner essentiellement en boisson, liqueurs et produits cosmétiques. A en croire ces camerounais et gabonais, ces produits sont vendus à des coûts plus abordables dans ce pays voisin. De l’autre côté de la rive Ntem à Meyo-kyé et Bitam au Gabon, les opérateurs économiques et consommateurs camerounais et équatoguinéens peuvent se ravitailler en découpes de porc, de poulet et de dindon disponibles également à moindre coût quitte à avoir des soucis avec les douanes de leurs pays respectifs.

Lire aussi
Oracle Red Bull Racing passe au niveau supérieur avec l’arrivée de Bybit

Jérôme Essian / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page