Politique

Diffusion du nouveau gouvernement : le dessein caché des commanditaires

Loin d’être un jeu anodin, c’est une véritable bataille que se livrent par médias interposés les pontes sans foi ni loi du régime, à travers la publication du nouveau gouvernement.

Les spéculations vont bon train ces dernier jour sur l’éventualité d’un remaniement ministériel qui serait imminent. Même si c’est avec beaucoup de réserve que certains médias et leader d’opinion évoquent cette éventualité, il est cependant regrettable de constater qu’il y en a qui sont dans le secret des dieux, et dont l’omniscience est capable de transpercé le les murs du palais de l’unité et le parafeur du Chef de l’Etat, pour découvrir ce qu’y est mentionné, et même ce qui n’est pas encore écrit mais qui sera écrit par Paul Biya. Si non comment comprendre qu’ils se risque à publier la liste des ministres qui feront leur entrée dans le gouvernent et de ceux qui ne seront plus là en passant bien sûr par les ministres qui changent tout simplement de portefeuille.

Mais en vérité, ceux qui le font, loin s’en faut, non aucun don de voyance. Il en est de même des commanditaires tapis dans l’ombre. Ce sont en réalités des stratagèmes utilisés par des personnalités fourbes avides du pouvoir et mesquin, pour arriver à bout de leurs adversaires ou ennemis politiques.

Lire aussi
Rencontre pouvoir-séparatistes: Le gouvernement nie l'évidence en bloc

Le principe en est simple. Quand ci ont vent qu’un tiers qu’ils ne portent pas dans le cœur est pressenti à un poste ministériel, ils publient rapidement « la bonne nouvelle » et font l’apologie du futur Ministre dans les médias qu’ils payent généreusement par l’entremise des hommes de mains. En réalité l’objectif visé est de tuer cette nomination dans l’œuf. Le comble du paradoxe est que ces commanditaires qui ne ménagent aucun effort pour assouvir leurs ambitions se recrutent dans le sérail même.

Ce sont soient des ministres en fonction, soient des anciens ministres, ou alors des groupes d’intérêt politiques sectaires ou relevant de la tribu. Ils ont des gens à la Présidence de la République s’ils n’y sont pas eux-mêmes qui les renseignent. Tout camerounais a déjà entendu au moins une fois dans ce pays qu’un remaniement a été annulé, parce qu’il y a fuite. Le but recherché en publiant ces listes de ministre entrant et sortant, c’est poussé Etoudi à revernir sur ses choix, et ainsi écarter certain de leur rêve.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page