Dette: Le Cameroun a déjà remboursé 483 milliards en 2016

327 milliards de FCFA ont été payés au titre de la dette publique intérieure, dont 150 milliards remboursés à BGFI Bank, Afriland, Ecobank et Société générale.
C’est une donnée essentielle pour la crédibilité de la signature d’un pays comme le Cameroun sur le marché financier international : le service de la dette. 237online.com Si la dette publique du Cameroun culmine à 4 754 milliards de FCFA, selon le pointage fait par la Caisse autonome d’amortissement du Cameroun (CAA) au 31 juillet 2016, soit 27,3% du produit intérieur brut (PIB), le Cameroun songe également à tenir ses engagements auprès de ses créanciers. Et de janvier à juillet 2016, selon les chiffres présentés le 30 août 2016 à Yaoundé, lors du lancement officiel des activités du Comité national de la dette publique (CNDP), le cumul du service de la dette publique réglé par l’Etat s’élève à près de 483 milliards de FCFA. Dans la répartition de ce service de la dette publique, 157 milliards de FCFA ont été payés au titre de la dette publique extérieure, soit 32,5% du service cumulé. Et pour la dette intérieure, ce sont 327 milliards de FCFA qui ont été remboursés par l’Etat du Cameroun, de janvier au 31 juillet 2016, en y ajoutant le remboursement du crédit relais d’environ 150 milliards de FCFA destiné au refinancement de la Société nationale de raffinage du Cameroun (Sonara), soit 67,5% du service de la dette cumulé. En rappel, l’Etat camerounais avait signé le 10 février 2015, une convention de crédits relais avec un consortium de quatre banques camerounaises, notamment BGFI Bank Cameroun comme chef de file, Société générale Cameroun, Afriland First Bank et Ecobank, d’un montant d’environ 150 milliards de FCFA, pour le refinancement de la Sonara. S’agissant des bénéficiaires du service de la dette publique, la Chine arrive en tête pour ce qui est de la dette extérieure avec un montant de plus de 91 milliards de FCFA. En plus, environ 20 milliards de FCFA ont été consentis au titre du paiement de la première échéance d’intérêt de l’eurobond et 11 milliards de FCFA en faveur de la France. Au mois de juillet 2016 seulement, apprend-on de la CAA, l’Etat a réglé au titre du service de la dette publique un montant de 49,2 milliards de FCFA, contre un service prévisionnel estimé à 54,4 milliards, soit un taux d’exécution de 90,4%. Les bailleurs de fonds extérieurs s’en sortent avec la plus grosse part du gâteau, soit 37,4 milliards de FCFA. Ce qui représente 76% du service total, dont 17,3 milliards de FCFA au titre des intérêts. En rappel, le service prévisionnel de la dette extérieure inscrit dans la loi des finances de 2016 porte sur 32,5 milliards de FCFA. Ce qui fait un taux d’exécution de 115%. Ce service de la dette extérieure est principalement tiré par les échéances réglées à la Chine pour plus de 29 milliards de FCFA et la Société Générale à hauteur de 03 milliards de FCFA. Toujours au mois de juillet 2016, le montant de la dette servie aux créanciers internes de l’Etat du Cameroun s’élève à 11,8 milliards de FCFA, dont un montant de 0,24 milliard de FCFA réglé au titre des intérêts dus. Ce qui représente 24% du service total de la dette publique. Ce service de la dette au plan interne est principalement consacré au remboursement de la dette à court terme, précise-t-on, notamment les bons de Trésor assimilables à hauteur de 07 milliards de FCFA, la dette structurée pour 4,3 milliards de FCFA et 2,1 milliards de FCFA pour le remboursement de la dette titrisée Sonara. 237online.com Pour ce qui concerne ce mois d’août 2016, l’Etat camerounais prévoit rembourser environ 66 milliards de FCFA, dont 42 milliards de FCFA pour la dette extérieure et 24 milliards de FCFA pour la dette intérieure, dont 0,5 milliard de FCFA destiné au paiement des intérêts dus, selon les prévisions de la CAA.

Blaise Nnang

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *