Politique

Déstabilisation du Cameroun par l’UE: Manœuvres souterraines d’ Erja Kaikkonen et son copain Valséro

La première citée, Conseillère politique, jusqu’à une date récente, occupait les fonctions de chef de la section politique à la délégation de l’Union Européenne au Cameroun avant sa mutation en Italie et le second est un jeune rappeur camerounais qui pour entre autres, des menaces à l’ordre public répond de ses actes face à la justice camerounaise.

Erja Kaikkonen, par le canal de son copain l’artiste Valsero avec lequel elle devait convoler en juste noce dans un mois et qui a pris sur elle de reconnaître l’enfant de son éventuel futur époux, est accusée par certains services d’intelligence d’être non seulement le bras séculier de quelques manœuvres de déstabilisation du Cameroun par l’Union Européenne mais aussi l’une des sources de financement du MRC pour ébranler le régime de Yaoundé via des soulèvements populaires amenées par son copain Valséro. Dans une conspiration dont ils ont seuls le secret, les deux tourtereaux ont manipulé de centaines de Camerounais qui pour certains ,sont en difficultés avec la justice aujourd’hui camerounaise pour avoir obéit aux « injonctions » de l’artiste « mobilisateur » du MRC et de celle de qui ,il tenait ses ordres.

Le Cameroun c’est le Cameroun a-t-on souvent coutume de dire. Un pays dont les responsables ne se mêlent guère des choses qui se passent dans certains pays étrangers. Seulement, ils sont nombreux qui s’intéressent à l’actualité au Cameroun. Bien plus, ils veulent imposer un certain nombre de choses dans le fonctionnement au quotidien de ce pays. Alors que le Tribunal de grande instance du Mfoundi s’apprête à statuer ce jeudi 07 mars 2019 sur la demande de libération de l’opposant camerounais Maurice Kamto et certains de ses militants en difficultés avec la justice camerounaise, la pression internationale monte et s’accentue sur le Cameroun pour que ces derniers en dépit des actes indélicats qu’ils ont posés, soient libérés sans conditions. C’est le sens à donner à la sortie médiatique de Federica Mogherini, la patronne de la diplomatie de cet important regroupement des Etats du vieux continent, le 05 mars 2019.Dans cette sortie en effet, l’Union européenne demande une justice équitable et la libération des détenus à l’encontre desquels des preuves probantes ne peuvent être présentées.

Le cas de Erja Kikkonnen et Valséro

Le masque de Erja Kaikkonen, fiancée de Valsero tombe enfin. La jeune diplomate qui officie au sein de la délégation de l’union européenne au Cameroun vient d’être abattue en plein vol au moment, où elle est appelée à regagner l’Europe notamment l’Italie où elle est désormais affectée.
Il devient désormais aisé pour les camerounais de comprendre le grand complot qui depuis les premiers jours de la convocation du corps électorale pour l’élection présidentielle qui s’est tenue le 07 octobre 2018 et qui a vu la victoire incontestable du président de la République, Paul Biya. Les
éléments d’information recoupés à bonne source font état de ce que les opérateurs économiques et prisonniers de ont été de grands soutiens financièrs du Mrc pendant la campagne présidentielle.

Erja Kaikkonen, diplomate astreint au principe de non immixtion dans les affaires internes de l’Etat d’accueil, Numéro 2 de l’Union Européenne, Chef de la Section Politique à la délégation de l’Union Européenne au Cameroun est la fiancée de Valsero qui séjourne actuellement dans les geôles de la prison centrale de Kodengui avec entre autres, Maurice Kamto, Christian Penda Ekoka, Alain Fogue. L’UE dans un communiqué déplore la «persistance de la violence et des violations des droits de l’Homme dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun». Tout comme « le nombre inacceptable de victimes et un impact lourd en termes humanitaire et économique» et exige la libération de
Maurice Kamto et ses affidés.

L’on se souvient comme si cela était hier dans les artères de la cité capitale Yaoundé, que Valsero déambulait dans des voitures immatriculés Corps diplomatique (CD), Chef de Mission Diplomatique (CMD) avec à ses côtés sa jeune dulcinée qui a d’ailleurs reconnu son fils légalement et l’a adopté comme sien.

Le rappeur projetait se marier dans les jours imminents avec cette européenne. Le soutien de Valsero à Kamto relève ni plus ni moins de transactions collusives entre certaines chancelleries occidentales et les Mrcistes. Derrière ces hommes et femmes sans foi ni loi, l’on a identifié le milliardaire homme d’affaires américain Georges Soros, réputé sur le continent noir pour ses financements dans les coups d’Etat.
Le projet de toute cette grande gesticulation des occidentaux via des mercenaires comme valsero est tout simplement de faire tomber le président de la république Paul Biya.

Le parrainage de Valséro par Georges Soros

Il est important de souligner qu’après la sortie en 2009-2010 de son album à succès « lettre au président », l’homme aurait été contacté par Georges Soros qui d’après certaines informations puisées à bonne source, aurait mis à sa disposition, d’importantes sommes d’argent. Le mobil justifiant ces appuis financiers, était la formation par l’artiste Valséro d’un groupe de jeunes prêts à investir les rues de façon illégales s’il le faut, pour des manifestations populaires à l’effet de renverser le régime de Yaoundé comme ce fut le cas avec celui du Burkina-Faso. Pour se mouvoir en toute aise dans cette logique empreint de déstabilisation du Cameroun, Abe Gaston de son nom d’artiste Valséro a, à travers son mouvement baptisé « les enfants de la révolution K18 »,a signé une alliance le 02 Octobre 2018 avec le MRC de Maurice Kamto. Les réactions actuelles et passées de l’Union Européenne, étale au grand jour le funeste plan de la représentation de cette institution au Cameroun. Ce qui vrai, c’est que, les Camerounais ne sont pas dupes. Ils ne se laisseront guère manipuler et le Cameroun ne va guère sombrer dans le chaos.

Jules Brice Ngaba, Le Quotidien du 10 septembre 2019

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer