Des corps enterrés de rebelles tués lors des émeutes ont été retrouvés à Almaty

Almaty

La police kazakhe a déclaré avoir retrouvé à Almaty des corps enterrés de rebelles tués lors des émeutes dans le pays. C’est ce qu’a rapporté jeudi la chaîne Telegram « Tragédie d’Almaty » qui publie des informations officielles sur l’opération antiterroriste au Kazakhstan.

« Oui, je confirme ces informations », a déclaré la porte-parole de la police d’Almaty Saltanat Azirbek, relayé par la chaîne, à propos des informations sur les corps de rebelles inconnus.

« Des enterrements clandestins ont été réalisés pour rendre plus difficile l’identification des participants aux émeutes », a expliqué Mme Azirbek.

Plus tôt, le chef de la police d’Almaty Kanat Taïmerdenov avait indiqué que lors des émeutes, des personnes non-identifiées avaient mené au moins sept attaques contre des morgues, volant 41 corps.

Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a déclaré, lors de la rencontre par visioconférence des chefs d’État de l’OTSC le 10 janvier, que les participants aux émeutes avaient attaqué les morgues la nuit et volé les corps de leurs complices décédés. Les corps des rebelles morts ont été également évacués directement des lieux d’affrontement avec les forces de l’ordre. Le chef d’État a noté qu’il s’agissait d’une pratique utilisée par les terroristes internationaux pour couvrir leurs traces.

Pour rappel, des manifestations ont commencé le 2 janvier dans plusieurs villes du Kazakhstan. Deux jours plus tard, des émeutes se sont propagées sur Almaty et d’autres villes du pays pour se transformer ensuite en émeutes s’accompagnant de pillages et d’attaques de bâtiments publics. Des affrontements avec la police ont fait des morts et des milliers de blessés dans les deux camps. Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a demandé de l’aide à l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Des unités des forces de maintien de la paix ont déjà entamé des opérations au Kazakhstan. Les autorités ont annoncé, le 7 janvier, le rétablissement de l’ordre constitutionnel dans toutes les régions du pays. Le président kazakh a décrété le 10 janvier journée de deuil national dans le pays.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *