CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
7392
Actifs
2612
Guéris
4575
Décès
205
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 5 juin 2020
InternationalPolitique

Depuis 50 ans aucune élection américaine n’a eu un taux de participation de 50%

Si l’on s’en tient au taux de participation électoral aux États-Unis considéré comme modèle, le MRC aurait trompé le peuple.

Comme on s’y attendait, les échéances législatives et municipales du 9 février dernier ont fait des heureux et des malheureux. Mais ce qu’il faut noter est le taux élevé d’abstention de nombreux camerounais. D’où l’actualité dominante du taux globalement faible, plus d’une dizaine de jours après le 9 février. Au lendemain du jour d’élections, l’opinion publique est partagée dans un contexte d’appels au boycott de la part du MRC (Mouvement de la Renaissance du Cameroun) et de l’insécurité qui règne dans certaines parties du pays. En effet, l’un des principaux partis politiques d’opposition appelle au boycott, réclamant la révision du code électoral et la fin du racisme.

Généralement, les africains citent comme modèles de démocratie les pays occidentaux en général, et les Etats-Unis en particulier. Mais si l’on s’en tient au taux de participation électorale au pays de l’oncle Sam, la bande à Maurice Kamto n’a pas de quoi faire du tapage. Il s’avère que chez les américains, le taux de participation aux élections des membres de la chambre des Représentants et du Sénat est inférieur à 50 pourcents depuis 1974.

Lire aussi
Déstabilisation du Cameroun: Quand le mal vient de l’intérieur

Taux de participation des de la chambre des Représentants et du Sénat de 1974 à 2018 :

1974 : 39,1 pourcents
1978 : 39 pourcents
1982 : 40 pourcents
1986 : 39,1 pourcents
1990 : 38,4 pourcents
1994 : 41,1 pourcents
1998 : 38,1 pourcents
2002 : 39,6 pourcents
2006 : 40,4 pourcents
2010 : 41 pourcents
2014 : 36,7 pourcents
2018 : 50 pourcents

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer