De nouvelles sanctions contre Minsk devraient entrer en vigueur à la fin du mois (Tallinn)

Minsk

Le nouveau train de sanctions de l’UE contre Minsk entrera en vigueur à la fin du mois. C’est ce qu’a fait savoir lundi la ministre estonienne des Affaires étrangères Eva-Maria Liimets.

« Un objectif a été fixé pour imposer des sanctions d’ici la fin du mois« , a-t-elle déclaré.

Eva-Maria Liimets a ajouté que de nouvelles restrictions européennes seraient concertées avec des pays tels que les États-Unis, qui imposeront début décembre leurs propres sanctions contre la Biélorussie.

« Nous travaillons maintenant sur l’aspect juridique des sanctions. Les services juridiques de l’UE sont en train de le peaufiner« , a-t-elle poursuivi. La ministre n’a pas pu répondre à la question sur des sanctions possibles contre des compagnies aériennes, dont Belavia. « Pour l’instant, nous avons mis au point la liste des personnes physiques et morales, mais il est impossible de dire exactement qui figure dans la liste avant qu’elle ne soit finalisée et publiée », a indiqué Eva-Maria Liimets.

Comme l’avait déclaré le 15 novembre Josep Borrell, chef de la diplomatie européenne, le 5e volet de sanctions contre Minsk avait été convenu et devrait entrer en vigueur dans les jours à venir.

Pour rappel, la crise migratoire à la frontière de la Biélorussie avec la Lettonie, la Lituanie et la Pologne, où des migrants sans papiers étaient entrés depuis le début de l’année, s’était aggravée le 8 novembre. Plusieurs milliers de personnes se sont approchées du côté biélorusse de la frontière polonaise et ne quittent pas la zone frontalière, certains d’entre eux ont tenté d’entrer en Pologne en cassant la barrière de fil barbelé. Les pays de l’UE accusent Minsk d’une escalade délibérée de la crise et appellent à imposer des sanctions. Le président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko a déclaré que dans cette situation les pays occidentaux eux-mêmes étaient à blâmer, à cause des actions qui poussent les gens à fuir la guerre.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *