Crise à Camccul : Le Sdf dit sa part de vérité

Le leader du principal parti de l??opposition avait été cité nommément par une certaine presse comme l??un des instigateurs de la crise de leadership au sein de la ligue des caisses populaires coopératives du Cameroun (Camccul) et ses affiliés.John Fru Ndi, président national du Social Democratic Front du (Sdf) est-il impliqué dans la crise de leadership à Camccul ? C??est l??impression qu??a donné la presse. Des affirmations tonitruantes qui ont

mis les hiérarques de cette formation politique dans tous leurs états. C??est à juste titre si cette accusation a provoqué la sortie médiatique de Vanigansen Mochiggle, membre du cabinet fantôme du Sdf, chargé de l??information et de la communication. Mardi dernier 6 mars, le membre du Shadow cabinet était face à la presse dit-il pour « apporter la lumière sur cette crise au sein de Camccul et partant dédouaner son chairman » dont le nom « est traîné dans la boue par une certaine presse ». Selon l??extrait de cet article de presse reprit par Vanigansen Mochiggle dans son exposé « Ni John Fru Ndi ; le chairman national du Sdf est l??une des faces cachées derrière la saga de Camccul?? le chairman du Sdf opte pour une personne qu??il manipulera aisément, à la tête de Camccul. Notre source est d??avis que ??le chairman du Sdf veut qu??on remplace le président du conseil d??administration actuel de Camccul, Musa Shey Nfor, simplement parce que John Fru Ndi avait sollicité un prêt de 100 millions de cette structure. Laquelle somme était destinée pour les primaires et la campagne du double scrutin municipal et législatif à venir. Face au retard que la direction de Camccul accuse dans l??octroie de ce prêt, le chairman du Sdf veut chasser Musa Shey Nfor de la tête de Camccul ». C??est cette « attaque gratuite sur la personne du chairman du Sdf » laisse entendre Vanigansen Mochiggle qui a motivé ce point de presse. S??il ne fait point de doute que le Sdf avait déposé une demande de prêt, cette transaction a été faite auprès de Union Bank of Cameroun et non auprès de Camccul, a affirmé le ministre du Shadow Cabinet. Malheureusement, poursuit Vanigansen Mochiggle « Musa Shey Nfor, président de Camccul a tiré une photocopie de la demande de prêt et est allé brandir sur le front politique aux autorités de Yaoundé, comme pour essayer de sauver du naufrage sa gestion à la tête de Camccul. Il a informé des ministres Rdpc que la bataille était entre lui (Musa Shey Nfor), représentant du Rdpc et le Sdf. Il a effectivement demandé au gouvernement de retenir la part de fonds que reçoit généralement le Sdf dans le cadre du financement des activités des partis politiques représentés à l??Assemblée nationale » A l??en croire, cet article de presse démontre que Camccul accorde de prêt, ce qui ne rentre pas dans ses missions qui consistent à superviser les activités des établissements de microfinance du réseau. Par conséquent, poursuit-il, une commission d??enquête doit être mise sur pied.  Bien plus remarque-t-il, cette dénonciation démontre qu??il y a violation du secret de confidentialité à Camccul en tant qu??institution financière. Aussi est-il convaincu que la gestion est politisée au sein de Camccul. Vanigansen Mochiggle est d??avis que le chairman est au dessus des « intrigues et chicaneries ». Mandat expiréPour le ministre du cabinet fantôme du Sdf, le problème au sein de Camccul porte sur « le non respect de la loi, la manipulation des consciences et la mauvaise gestion des fonds ».Interpellé sur la somme qu??aurait peut être détourné le Pca actuel de Camccul comme l??insinue Vanigansen Mochiggle, ce dernier est resté évasif, se refusant de s??aventurier dans les chiffres. Pourquoi ce responsable de la communication du Sdf n??a-t-il pas respecté le principe de l??envoi du droit de réponse au journal qu??il estime avoir diffamé le leader du Sdf ? A cette interrogation de la presse, Vanigansen Mochiggle estime que l??information diffamante était suffisamment grave pour nécessiter un point de presse afin de dédouaner John Fru Ndi et rétablir la vérité. Dans ce qu??il appelle ses investigations, Vanigansen Mochiggle est d??avis que l??équipe actuelle de Camccul « dont le mandat a expiré », est en train de violer la loi sur les coopératives de 1992 modifiées et complétées par celle de 1998. Laquelle loi dit-il, dans son art 23 al 2 stipule «le conseil d??administration est élu pour un mandat de trois ans renouvelable une seule fois. Néanmoins les anciens membres sont rééligibles trois ans après l??expiration de leur second mandat ».On se souvient que lors de la réunion de crise convoquée par le gouverneur du Nord-Ouest, Musa Shey Nfor constatait pour le déplorer que, beaucoup de ragots et fausses informations sont véhiculés par ses détracteurs. « L??intérêt ici est plus que ce que nous voyons en surface. Qui veut protéger quel intérêt ? Ceux qui se battent pour prendre la direction de Camccul sont des débiteurs délinquants actuels des Emf du réseau Camccul » soulignait Musa Shey Nfor.  Il se réservait le droit de présenter «des arguments valables lors de la réunion tripartite Minfi-Minader-Camccul »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *