Crise Anglophone: La liste des financiers locaux des sécessionnistes - 237online.com
Société

Crise Anglophone: La liste des financiers locaux des sécessionnistes

Il s’agit d’une liste de camerounais agissant comme percepteurs d’impôts et collecteurs des contributions issues de quelques illuminés qui financent le terrorisme dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, à partir de l’étranger.

On les retrouve dans plusieurs villes des régions en crise. Les indicatifs téléphoniques qu’on retrouvent dans ce document aujourd’hui entre les services spéciaux camerounais prouvent à suffisance que ces individus résident non seulement en Europe (Italie, Allemagne, Ecosse et bien d’autres), mais également en Amérique, notamment aux Etats-Unis et au Canada.

La preuve par 9 pour ceux des observateurs qui doutaient encore sur l’instrumentalisation faite à la crise anglophone, sous le fallacieux prétexte d’une pseudo-sécession proclamée qui n’est en réalité qu’une vaste arnaque, une entreprise d’extorsion de fonds, au bénéfice de quelques sinistres personnes tapies au frais à l’étranger. Ces personnes, les membres de leurs familles et leurs amis vivent luxueusement des ressources ainsi arrachées aux paisibles citoyens.

Ce sont ces mêmes gens qui transforment les enfants des Camerounais en pauvres lampistes écervelés qui martyrisent, massacrent, amputent, violent, décapitent, éventrent et assassinent les citoyens, incendient les hôpitaux et les établissements scolaires, brûlent et rasent les plantations industrielles.

Ce sont encore ces individus qui maintiennent les jeunes Camerounais en esclavage, les incitant à vivre dans la brousse comme des bêtes sauvages, alors que leur avenir est dans la communauté. Pour certains observateurs, une chose est sûre, tôt ou tard ces hommes aux mains ruisselantes de sang répondront de leurs actes ignobles. Les pays amis du Cameroun savent désormais ce qu’ils doivent faire.

Commenter avec facebook

Source
LA NOUVELLE N° 490 du lundi 10 juin 2019
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer