Coup de tonnerre juridique au Cameroun: MTN dénonce un ‘braquage’ organisé

MTN cameroun conference

Au cœur d’une intense lutte judiciaire depuis septembre 2022, MTN Cameroun, l’un des plus importants opérateurs de téléphonie mobile du pays, émet des accusations alarmantes. Le spectre du braquage plane sur la controverse financière entre MTN Cameroun, Chococam et Bestinver, appartenant au milliardaire camerounais Ahmadou Baba Danpullo.

Un imbroglio judiciaire qui prend un tournant inquiétant

Selon un développement récent en date du 9 juin 2023, le Tribunal de Première Instance (TPI) de Douala-Bonanjo ordonne aux banques Afriland, SCB, Ecobank et UBA de transférer au greffier en chef du tribunal les fonds en jeu dans cette affaire. Les sommes doivent être transférées sous peine d’amende pouvant atteindre 100 millions de francs CFA par jour de retard.

Aucune implication de MTN Cameroun avec Bestinver, selon la direction

Devant cette nouvelle mesure, la Directrice Générale de MTN Cameroun, Mitwa Ng’ambi, exprime publiquement ses inquiétudes lors d’une conférence de presse le 13 juin. Elle déclare que son entreprise n’a aucune relation avec Bestinver et dénonce une tentative de « braquage » contre son entreprise.

MTN Cameroun: une victime collatérale d’un conflit privé ?

Selon Ng’ambi, le conflit financier qui oppose Bestinver à son banquier sud-africain est une affaire privée, et MTN Cameroun ne devrait pas être impliqué. Elle explique que ni le banquier de Bestinver ni la Public Investment Corporation ne sont actionnaires de MTN Cameroun.

Inquiétudes autour de la sécurité des fonds

Ng’ambi exprime également ses doutes quant à la hâte du TPI de Douala-Bonanjo à ordonner le transfert des fonds. Elle questionne la sécurité des fonds une fois qu’ils sont transférés à la Cour, arguant que la Caisse Des Dépôts et Consignations (CDC) serait l’entité la plus appropriée pour un tel transfert.

Un impact majeur sur l’économie du Cameroun ?

Depuis plus de 23 ans, MTN Cameroun contribue à l’économie nationale par ses investissements, les impôts qu’elle paie et les emplois qu’elle crée. Ng’ambi alerte sur l’impact potentiellement dévastateur sur l’économie camerounaise que pourrait avoir cette saisie, mettant en danger non seulement les emplois directs et indirects que génère l’entreprise, mais aussi le service que reçoivent près de douze millions de Camerounais qui utilisent les services de communications électroniques et de transfert d’argent de MTN.

Dans l’espoir d’une résolution juste, MTN Cameroun envisage de recourir à tous les moyens légaux possibles pour contrecarrer ce qu’elle qualifie de « braquage » actuellement en cours. Alors que l’entreprise se bat pour sa survie, les enjeux sont élevés pour l’opérateur de téléphonie, les employés, les clients et le Cameroun dans son ensemble. La saga judiciaire se poursuit, avec de nombreuses ramifications potentielles pour l’économie du pays.

Nkongho Mua, 237online.com

Retrouvez plus d’informations sur ce sujet et bien d’autres sur 237online.com. Restez connectés pour des informations mises à jour et impartiales sur les événements importants qui façonnent notre monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *