Coopération Cameroun-Japon: Un don pour bâtir une école

Le chargé d’affaires à l’ambassade du Japon a remis un chèque de 55 millions de F au Gic Fedyes à Yaoundé. Les écoliers de Meyo, arrondissement d’Awae, pourront bientôt acquérir le savoir dans un cadre de qualité. Ceci grâce à un don japonais.[pagebreak] Le conseiller de gestion du Gic des Femmes dynamiques d’Essamintsang (Gic Fedyes), André Rémi Akono Alinga, a en effet reçu un chèque d’une valeur de 55,5 millions de F des mains Kazuhito Fugita, chargé d’affaires à l’ambassade du Japon. C’était à l’occasion de la cérémonie de signature du contrat de don pour le projet de construction et d’équipement de l’école publique de Meyo qui a eu lieu jeudi dernier à l’ambassade du Japon au Cameroun. « Ce don rentre dans le cadre de l’appui aux petits projets locaux de l’ambassade du Japon», a déclaré Kazuhito Fugita. La somme remise permettra au Gic Fedyes de construire et d’équiper six salles de classe et un bloc de six latrines. Ceci, afin de donner un cadre d’éducation agréable à plus de 315 élèves, qui étudient jusqu’ici dans des conditions précaires. « Ce projet constitue également un cheval de bataille contre le taux de déperdition scolaire assez considérable dans cette école aux infrastructures quasi inexistantes », a expliqué le chargé d’affaires de l’ambassade du Japon.

Le Gic Fedyes est une organisation paysanne créée en 2002 à Essamintsang, village situé dans l’arrondissement d’Awae, département de la Mefou-et-Afamba. L’activité principale du Gic est la promotion locale du développement économique et social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *