Comment Mouelle KOMBI, Seydou Njoya et Ferdinand Makota complotent déjà contre Samuel Eto’o

Manoeuvres contre Samuel Eto'o

Aux lendemains de la Coupe d’Afrique des nations, les langues se délient et les images parlent.

Le sélectionneur national Antonio Conceicao soutenu par Mouelle KOMBI (dont l’opinion publique exige majoritairement le limogeage pour choix tactiques irresponsables qui ont coûté la CAN 2021 aux Lions Indomptables) et ses adjoints portugais ont été aperçus hier lundi à Yaoundé en compagnie de Ferdinand Makota, le pornographe exclu de la tanière peu avant la CAN 2021 par le président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o.

Souvenez vous que dans une vidéo qui s’est retrouvée sur la toile, on voit Ferdinand Makota en train de se masturber alors qu’il entretenait un échange érotique avec une mystérieuse dame. Cet acte dégouttant a contraint Samuel Eto’o à prendre une mesure conservatoire de suspension.

Malgré cette sanction, le coach des lions indomptables , Antonio CONCEICAO, a trouvé utile de s’afficher avec ce personnage qui est une honte pour la sélection nationale.
Mais ce qui intrigue le plus, c’est la posture de ce dernier sur la photo. Il se comporte en patron tandis que le sélectionneur national et ses adjoints sont selon toute vraisemblance en train de faire le compte rendu pour le compte de Narcisse KOMBI Mouelle, allias « le moustachu » à celui qui est le VÉRITABLE PATRON de la Tanière.

On peut donc aisément comprendre aujourd’hui les titularisations bizarroïdes, les remplacements hasardeux et la mise à l’écart de certains joueurs.

Outre la scène obscène, MAKOTA avait été interpellé suivant une plainte de Nicolas Anouldji pour escroquerie avant le départ pour ABIDJAN, où les Lions devaient affronter les Eléphants dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde. Surfant sur ses magouilles avec l’ancien exécutif de la fédération, il n’avait pas été inquiété.

En s’affichant publiquement avec MAKOTA, le sélectionneur CONCEICAO envoie un message fort à Samuel ETO’O. Il a choisi son camp, celui de MOUELLE KOMBI, de SEYDOU NJOYA et de MAKOTA.

L’autre photo prise il y’a quatre jours très tard dans la nuit, montre le ministre des sports et l’ex Président intérimaire de la fédération dans une discussion assez intime.

Le projet visant à remettre toute sa grandeur au football camerounais se heurte à la MAFIA des pornographes, des voleurs à col blanc et des incompétents qui ont plongé notre pays dans le marasme qu’on connaît. SEYDOU BOMBO Njoya annonce d’ailleurs à qui veut l’entendre son retour à la FECAFOOT, tandis que Mouelle KOMBI craint que SEYDOU ne soit propulsé à la tête du ministère des Sports. Le jeu des alliances est en cours. Seul objectif : abattre Samuel Eto’o en passant par les Lions indomptables.

Samuel Eto’o doit certainement se douter qu’il a en face de lui un gang de malfrats qui agit en co-action depuis de nombreuses années. En effet, Ferdinand Makota est l’ami d’enfance de Narcisse KOMBI MOUELLE. Lorsque Moustachu est nommé ministre des Sports, il ramène à ses côtés cet ex-footballeur raté qui a lamentablement échoué sa brève carrière à Dragon de Douala. KOMBI MOUELLE crée un poste sur mesure en faisant de Makota ´’agent de liaison des Lions Indomptables.

C’est donc Ferdinand Makota qui va convaincre Narcisse KOMBI MOUELLE de signer dans une chambre au Hilton un contrat de 30 millions fcfa par mois avec un coach sans palmarès et inconnu des 30 millions de camerounais, le portugais Antonio Conceicaco. Dans le même temps pour ce nébuleux poste d’agent de liaison dont la tâche essentielle consistait à proposer sans succès des marabouts aux Lions, Makota reçoit 4 millions 500 000 Fcfa / mois.

BORIS BERTOLT / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *