Economie

Chantier de la CAN : Pourquoi plus rien n’avance ?

Depuis environs quatre mois, les travaux engagés par l’entreprise Prime Potomac dans la région du Nord semblent au ralenti.

Le 30 novembre 2018, le comité exécutif de la CAF (confédération africaine de football ndlr) s’était réuni à Accra au Ghana où la décision a été prise de retirer l’organisation de la CAN (coupe d’Afrique des Nations) au Cameroun pour l’édition 2019.

Depuis lors, les chantiers de Prime Potomac à Garoua sont en traine. La récente visite d’évaluation du ministre des sports et de l’éducation physique dans la ville de Garoua du 29 au 30 mai 2019 lui a permis de constater que « Les pelouses des stades d’entrainement sont dans un état lamentable, la construction de l’hôtel de 100 chambres piétine ».

Le retrait de CAN a visiblement suscité l’arrêt ou le ralentissement dans d’autres cas, des chantiers engagés par l’entreprise Prime Potomac pourtant chargée de conduire de nombreux marchés de la Coupe d’Afrique des Nations dans la ville de Garoua.

Lire aussi
Cameroun: La société civile à l’école du contrôle financier

Cameroon-Info indique que, « cela a bien évidemment laissé des traces sur certaines infrastructures. La pelouse du stade d’entrainement de Poumpoumre n’est pas encore visible, quant à celles du centre technique de Coton Sport, de Reyre et du Cenajes, elles sont dans un état lamentable ».

A en croire le trihebdomadaire Essingan en kiosque ce vendredi 31 mai 2019, ces pelouses vont certainement nécessiter un travail supplémentaire. Certaines sources au sein de Prime Potomac contactées par le journal de Marie Robert Eloundou insistent sur la nécessité de nouvelles acquisitions de pelouses pour remplacer celles qui recouvrent actuellement les aires de jeu desdits stades.

Lire aussi
Eau et énergie : Le barrage de Mekin opérationnel depuis plusieurs mois

Pour ce qui est du gros œuvre, relève le journal, la majeure partie avait déjà été réalisée avant l’arrêt des travaux. Seulement, la construction de l’hôtel du stade dont Prime Potomac et d’autres infrastructures avancent à reculons.

Pour rappel, outre les chantiers de Prime Potomac, le Ministre des sports a également visité le chantier de réhabilitation du stade Roumde Adja de Garoua confié à l’entreprise Mota Engil, de l’hôpital régional de la ville, et de quelques infrastructures hôtelières de la capitale régionale de la région du Nord.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer