Centrale à gaz de Kribi: Le Cameroun accuse un retard dans la construstion

Initialement prévu en 2012, le chantier de construction ponctué de retards d??une centrale à gaz de 216 MW près de Kribi, ville balnéaire du Sud du Cameroun, sera finalement livré au premier trimestre 2013, annonce la Kribi Power Development Company (KPDC), filiale de l??opérateur électrique nationale Aes-Sonel, responsable du projet.Jeudi 12 janvier 2012 | 16:53 UTC ?? Ampliar Foto

« Il y a une structure contractuelle très complexe, parce qu??il y a plusieurs contrats avec des droits divers qu??il fallait signer et assurer une cohérence de l??ensemble de ces contrats, en particulier sur la date de mise en service de la centrale. Ces problèmes sont aujourd??hui résolus et nous pensons que la centrale sera terminée à la fin de l??année 2012?, pour une mise en service en 2013, a déclaré à Xinhua mercredi à Yaoundé le président d??Aes Afrique, le Camerounais Jean David Bilé.Elle-même filiale du groupe américain Aes, Aes-Sonel annonce avoir mobilisé les 173 milliards de francs CFA (360 millions USD) nécessaires pour la construction de cet ouvrage, dont une dette de 130 milliards (260 millions USD) contractée en décembre 2011 auprès de 10 institutions financières internationales et locales.Parmi les prêteurs internationaux dont l??enveloppe s??élève à 90 milliards de francs CFA contre 40 milliards pour les banques locales, figurent la Société financière internationale (SFI, filiale de la Banque mondiale) pour 39,4 milliards, la Banque africaine de développement (BAD) pour 25,9 milliards, la Banque de développement des Etats de l??Afrique centrale (BDEAC) pour 6,9 milliards.Cette dette représente 75% du coût du projet, contre 25% de fonds propres, soit 43 milliards de francs fournis par Aes-Sonel et de l??Etat camerounais, deuxième actionnaire de cette entreprise après le groupe Aes.La durée de 14 ans du prêt est inédite, car, se vantent les responsables d??Aes-Sonel, créée en 2001 à la suite de la privatisation de la Société nationale d??électricité (SONEL, alors étatique), à l??exception des prêts concessionnels, les financements privés du secteur de l??électricité était limités à 7 ans sur le marché local et à 13 ans sur le marché international.« A l??exception de la CST du Tchad qui avait bénéficié d??un financement à 14 ans mais avec le soutien d??une garantie totale de la BEI, il s??agit ici d??une première transaction de 14 ans avec des banques locales sans soutien du crédit de l??emprunteur », précisent-ils en outre.Localisée à Mpolongwe, localité située à 9 km de Kribi, la future centrale à gaz naturel est disposée à produire au-delà de 216 MW. « 330 mW sont autorisés à Kribi », a assuré Jean David Bilé lors d??une conférence de presse mercredi dans la capitale camerounaise, en compagnie du représentant résident de la SFI au Cameroun, Henri Rabarijohn, et du directeur de Standard Chartered Bank Cameroon, Mathieu Mandeng, autre bailleur de fonds du projet.Construit sur une superficie de 16 hectares, cet ouvrage comporte un poste de transformation et une ligne d??évacuation de 100 km, jusqu??à Edéa, ville abritant les installations de la société Alucam, un des  » gros clients » d??Aes-Sonel et qui sera l??un des principaux bénéficiaires de l??énergie produite par la centrale, à un coût de 12 francs CFA le kilowattheure contre 8 francs auparavant, alors que jusqu??ci le prix de vente aux ménages est de 90 francs.Lancés en mars 2010, les travaux devront s??achever le 22 décembre 2012 avec la livraison de gaz à la centrale et le début des essais de mise en service, à en croire Aes-Sonel. Les équipements sont constitués de 13 moteurs de 16,6 MW chacun, de type M18V50DF, de fabrication Wartsila.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *