Sport

Can 2021 – Roger Tafam : « La honte du Cameroun ne viendra pas de Bafoussam »

Le Super-maire de la ville parle des moyens mis en place pour donner un visage plus reluisant à cette cité, à quelques jours du début de la Can TotalEnergies Cameroun 2021.

Vous avez récemment eu une rencontre avec les chefs de quartiers de la Mifi, dite de sensibilisation contre le désordre urbain et la salubrité dans la ville de Bafoussam. Pouvez-vous nous parler des objectifs de cette rencontre, tenue à la veille de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021 ?

Nous voulions leur demander de sensibiliser les populations sur l’hygiène et la salubrité dans .la ville de Bafoussam. Il était également question de leur faire savoir que c’est la dernière chance pour ceux qui ont l’obligation de peindre la façade de leur maison. J’ai pensé qu’avant d’aller à la vitesse supérieure, que les chefs des quartiers nous assistent en les sensibilisant une dernière fois. Tous ceux qui n’auront pas renouvelé la peinture sur leur façade, se verrons leurs boutiques et magasins scellés même si ce sont des maisons d’habitations. Ils payeront également des amendes. Nous recommandons aux chefs des quartiers de sensibiliser toute la population à nettoyer les alentours des maisons et surtout à renouveler la peinture sur les façades principales.

A chaque fois, vous vous êtes dit engagé à mettre de l’ordre dans la ville de Bafoussam en insistant principalement sur la libération des entrées des marchés par les transporteurs par motos. Jusqu’ici, les résultats des différentes actions menées ne sont pas encore perceptibles.

Les quelques points de résistances que nous avons dans la ville en matière de désordre urbain, ce sont les transporteurs par motos notamment aux entrées des marchés. Nous sommes tous conscients des problèmes sécuritaires que connaisse notre pays. Nous sommes non loin des zones où les terroristes sévissent. Il est question que le secteur des mototaxis soit assaini. C’est pour cela que les mesures vont être prises en collaboration avec les maires des communes d’arrondissements pour que les motos qui sont enregistrés auprès de ces communes soient identifiables à distance. Nous mènerons une campagne sur ce point pour que les populations elles-mêmes ainsi que les étrangers qui seront avec nous pour la Can, s’ils ont envie de prendre un mototaxi, ne prennent que celui qui a un signe distinctif extérieur qui montre que le conducteur est enregistré et connu.

Quel est l’objectif visé à travers ces actions en cette veille de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021, avec Bafoussam qui accueille la poule B de cette compétition ?

Nous voulons montrer aux yeux du monde que Bafoussam, est une ville belle, hospitalière et propre. Il ne faut d’ailleurs pas que la honte du Cameroun par rapport à la Can vienne de Bafoussam. Comme vous le savez, le parc à loisirs en lui seul, est un équipement qui n’existait pas, qui est assez attendu. A la limite, on dirait qu’on n’a même pas besoin de faire sa publicité. C’est chaque jour que les populations se rapprochent de nous pour avoir une idée de son ouverture. La fin des travaux était d’abord prévue en mai dernier. Malheureusement, à cause du Covid-19, l’entreprise a eu beaucoup de retard dans la livraison de certains matériels. Il y a à peine un mois que nous avons fait la réception provisoire. La réception aura lieu après un an. Mais telle que la loi le prévoit, après la réception provisoire, l’ouvrage peut être mis en service. C’est pour cela qu’en accord avec madame le ministre de l’habitat et du développement urbain, on a convenu que l’inauguration aura lieu ce 22 décembre. C’est un ouvrage tout neuf et tout beau. Les populations peuvent y venir avec les enfants mais il faut les encadrer pour qu’ensemble, nous préservions cette infrastructure.

L’équipement en lui-même ne sera pas géré directement par la mairie de la ville mais par un prestataire parce que le financier de l’équipement qui est l’Agence française de développement, avait très bien pensé qu’il fallait désigner par appel d’offre, un prestataire qui doit gérer cet équipement. Il a d’ailleurs suivi tous les travaux. Il va gérer cet espace. Il y aura juste une redevance à payer à la mairie. La mairie va s’occuper seulement des billets à l’entrée. Cet équipement vient donner un autre point de détente dans la ville notamment avec son restaurant, son snack et un point d’exposition des œuvres d’art.

par Aurélien Kanouo / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page