CAN 2019 : le Cameroun répond à la CAF

Lors de son comité exécutif, la Confédération africaine de football (CAF) a estimé vendredi que le Cameroun, pays censé accueillir la CAN 2019, accuse « un retard important dans la réalisation des infrastructures », mettant ainsi la pression sur le pays des Lions Indomptables qui pourrait se voir retirer l’organisation de la compétition.
La Fédération camerounaise (Fecafoot) a répondu ce dimanche par la voix du président du comité de normalisation, Dieudonné Happi.
« Beaucoup a été fait (…) et le retard va être rattrapé », a soutenu le dirigeant auprès de l’AFP. « En l’état actuel des choses, je peux vous dire sans ambages et sans aucun risque de me tromper que le Cameroun sera prêt (…) au plus tard au 31 décembre. » En attendant, le pays de Samuel Eto’o va accueillir une nouvelle visite d’inspection avant que la CAF annonce son verdict fin novembre. L’entreprise portugaise Mota-Engil ayant la charge de la réhabilitation du stade de Roumdé-Adja entre autres chantiers de construction se dit confiante quant à sa réussite totale dans les délais annoncés.
Les chantiers tenus par Mota-Engil à Garoua sont multiples. La firme portugaise à la charge de la réhabilitation et l’extension du stade de Roumdé-Adja d’une capacité de 25 000 places. Aussi a-t-elle la mission de construire l’annexe couverte de ce stade d’une capacité de 1000 places ainsi qu’un hôtel 4 étoile de 70 chambres.

Afrik-Foot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *