Afrique

CAN 2019 : Comment le Maroc a empêché la candidature Sud-Africaine

La décision de la CAF d’octroyer la CAN 2019 à l’Égypte serait une punition à l’endroit de l’Afrique du Sud pour son soutien apporté au dossier nord-américain, face à celui du Maroc, pour l’organisation du Mondial 2026.

A en croire le directeur général par intérim de la Fédération sud-africaine du football (SAFA), l’attribution de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 à l’Égypte a obéit à des considérations plus politiques que techniques. S’exprimant dans les colonnes du journal local Times Live le 8 janvier, Russell Paul a laissé entendre que son pays aurait été victime d’un complot de la Confédération africaine du football (CAF)en guise de punition, pour avoir préféré la candidature États-Unis-Canada-Mexique à celle du Maroc pour l’organisation du Mondial 2026. Pour ce responsable, la CAF a pris la décision d’accorder l’organisation de la CAN 2019 à l’Égypte bien avant la date de l’annonce officielle. Selon lui, la SAFA n’a jamais été informée par les instances de la Confédération africaine du changement de date de la réunion du comité exécutif, avancée d’un jour. Ce qui explique, a-t-il ajouté, l’absence de responsables sud-africains mardi dernier à Dakar, au Sénégal, lors de l’annonce de la décision de la CAF. Selon Russell Paul, la délégation égyptienne s’est rendu à Dakar quelques jours avant la date de la réunion du comité exécutif de la CAF. «Nous avons appris que la fédération égyptienne est venue accompagnée de représentants du gouvernement. Ils étaient à Dakar avant mardi et tout a été négocié en coulisses», a-t-il affirmé. De plus, «la CAF n’a jamais envoyé une équipe d’inspection en Afrique du Sud pour visiter les infrastructures», a déclaré M.Paul, estimant ainsi que l’instance continentale africaine du football avait complètement négligé le dossier technique de candidature de son pays. Auparavant, suite au retrait du dossier de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun, la CAF avait annoncé un processus de sélection des dossiers de candidatures incluant des visites dans les pays. Dans une lettre adressée à la CAF, la Fédération sud-africaine de football a dénoncé des vices de procédure dans le processus ayant conduit à l’attribution de la CAN 2019 à l’Égypte.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer