Politique

Cameroun: Zéro guerre entre Ferdinand NGOH NGOH et Martin MBARGA NGUELE !

Certains véhicules de la haine et inventeurs des fausses nouvelles tiennent absolument à opposer le SG de la Présidence de la République Ngoh Ngoh au DGSN Mbarga Nguelé.

Il n’existe aucune guerre entre eux. Depuis 2011 qu’il est en poste le ministre d’Etat Ngoh Ngoh a remis au DGSN Mbarga Nguelé tous les dossiers que le Président Paul Biya a validés sur la Police. Auprès du Président de la République le SG/PR est un exécutant des décisions de son patron. Ce n’est pas lui qui décide, c’est Paul Biya. Inutile de tirer sur lui pour rien.

Depuis 2010 qu’il a été nommé Délégué général à la sûreté nationale, DGSN, le Commissaire Divisionnaire de classe exceptionnelle Martin Mbarga Nguelé travaille inlassablement pour la modernisation de la Police et la moralisation des comportements des Policiers. Et les résultats sont là. Les populations sont contentes. Les Policiers aussi.

NGOH NGOH ET MBARGA NGUELE SYMBIOSE TOTALE

Le DGSN est comme tous les ministres délégués à la Présidence de la République. Ils reçoivent leurs instructions du Président de la République. Très proche collaborateur du Chef de l’Etat pour la gestion des affaires du Cameroun, le Secrétaire Général de la Présidence de la République, SG/PR est leur porte d’entrée et de sortie. Depuis 2011 que Ferdinand Ngoh Ngoh est là, ça roule 100 à l’heure à la Police: le nouveau statut des personnels de la Police a été signé par Paul Biya et est en train d’ être appliqué pour la joie Policiers qui dansent partout, les infrastructures se modernisent tous les jours à la Police, les équipements sont modernisés, les Policiers piqués de joie chantent le nom de Mbarga Nguelé partout où ils passent. Au noms des réformes qu’ il applique pour le rayonnement de la Police.
Tous ces résultats, c’est grâce à une collaboration saine et franche entre le SG/PR Ferdinand Ngoh Ngoh et le DGSN Mbarga Nguelé. Légaliste et respectueux des institutions Martin Mbarga Nguelé voue un respect incommensurable au SG/PR. Il reconnait aussi que si ça marche à la Police c’est grâce à Ngoh Ngoh qui a fait poser tous ses sur la table Président Paul Biya, et lui a remis ceux que le Président a validés.

Lire aussi
Transmission des documents à la Police: Vers une nouvelle affaire Amougou Belinga-Ernest Obama ?

RAGOTS DES SOUS QUARTIERS

C’est ceux qui veulent que la Police plonge qui multiplient des petites fausses histoires dans les quartiers, pour se faire voir dans les bars et relayer ces fausses info dans les journaux. Il n’ y a donc aucun problème entre le SGPR Ngoh Ngoh et le DGSN Martin Mbarga Nguelé. Tous travaillent pour la République et le font en symbiose. Que ceux qui tiennent à troubler la Police s’effacent seuls. Il n’existe aucune guerre des chefs entre le SG/PR et le DGSN. Laissez la Police avancer.

C’EST PAUL BIYA QUI NOMME A LA POLICE ET NON LE SG NGOH NGOH

Au bas de chaque décret présidentiel on lit bien, signé Paul Biya, et non Ngoh Ngoh. Les même vecteurs des fausses nouvelles posent sur le dos du SG/PR Ferdinand Ngoh Ngoh, la non publication des décrets de nomination à la Police. C’est un acte qui relève de la compétence exclusive du Président de la République. Ferdinand Ngoh Ngoh est un ouvrier de Paul Biya. Et non l’inverse. Paul Biya dit vas, il va! Fait-il fait. Et seul le Président de la République juge de l’opportunité de signer un décret ou de valider un dossier. Et non le SG/PR, qui n’est qu’un exécutant des décisions du Président. Il faut cesser d’attribuer au SG/PR un pouvoir qu’il n’a pas. Ferdinand Ngoh Ngoh n’est pas Paul Biya. Il fait ce que Paul Biya lui demande de faire. Inutile de l’accuser pour rien. Certaines sources signalent que le draft des nominations à la DGSN serait sur la table du Président de la Republique, qui va certainement agir dans les prochaines semaines, selon son calendrier.

Lire aussi
Frontière Cameroun - Guinée Équatoriale : Un pacte de non-agression signé

Paul Ngouaré Kindji

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page