Economie

Cameroun: Ya-Fe est de retour à Yaoundé

La foire de divertissement populaire organisée au Palais des Congrès s’ouvre ce vendredi.

L’année 2020 au Cameroun n’aura pas été de tout repos. Et la fondation InterProgress souhaite que les populations achèvent l’année sur une note gaie. C’est dans cette optique qu’elle a maintenu la foire Yaoundé en fête (Ya-Fe) dont l’ouverture officielle est prévue demain. Sur le site hier, l’heure était à l’aménagement des stands déjà disposés sur le site par la fondation Inter-Progress, organisateur de l’évènement. Peintres, menuisiers et autres techniciens passaient les derniers coups de pinceau et de marteau. Une société brassicole de la place s’attelait à installer son matériel pour meubler ses deux stands d’une superficie de 50 m2 et de 400m2 destinés respectivement à accueillir l’espace « corporate » et le Snack-bar pour l’écoulement de ses produits. « Après le Covid-19, nous voulons regagner l’affect du public. Nous avons donc prévu des séances de formation au digital que nous allons utiliser pour un service de proximité », explique un responsable de cette structure. Pendant que des personnels d’entreprises et autres hôtesses venaient pour la reconnaissance du site, d’autres s’attelaient à vérifier le positionnement de leur stand. Tout le monde veut avoir la visibilité pour attirer le plus grand nombre de visiteurs. Des préoccupations et bien d’autres qu’Olivier Essomba, directeur de Ya-Fe s’attelait à régler à J-2 de l’évènement.

Consacré au divertissement et au loisir populaire, l’évènement qui est rendu à sa 15e édition est placé sous le thème : « On se serre les coudes ». D’après Olivier Essomba, c’est une invite aux chefs entreprises et autres opérateurs économiques à venir se relancer après cette période morte pour redynamiser leurs affaires. Justement, cette édition de Ya-Fe a en toile de fond, la lutte contre le Covid-19. « Il est aussi question d’aider les entreprises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à résorber l’impact de la crise sur leurs activités » a-t-il expliqué. C’est ainsi que sur la partie basse du Palais des Congrès, consacrée à la foire, près de 60 stands sont dédiés aux ressortissants de ces parties du pays qui payent spécialement 50% des frais exigés pour la participation.

Lire aussi
Cameroun: Vers un nouveau décollage de Camair-Co

Ils sont logés à la même enseigne que les coopératives des artisans du septentrion qui prennent part à la foire depuis quelques années. Le site dispose d’une centaine de stands pour les autres entreprises réparties entre différents secteurs. Priorité sera donnée au divertissement, question de permettre aux populations de traverser l’année dans une atmosphère de fête.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page