Sport

Cameroun : Voici enfin dévoilée la vérité sur la société écran One all sports de Samuel Eto’o

A la tête de One all sports, un individu né en 1980, un certain David Mendelsohn.

Très vite, il est présenté par la Fecafoot comme « américain ». Or, il s’agit d’un Australien. Pour crédibiliser l’escroquerie, les médias à la solde de la Fécafoot soulignent qu’il s’agit d’une entreprise américaine. Faux. Elle n’existe nulle part, n’a été enregistré dans aucun Etat fédéral aux Etats-Unis comme l’exige la réglementation et n’a mené sur les 30 dernières années aucune activité aux Etats-Unis. Cependant, aux Etats-Unis, nous avons retrouvé la trace d’une autre société dénommée : «All in one sports appararel Inc» différent à priori de One all sports. Mais comme par hasard, All in one sports apparel Inc exerce dans la même filière que One all sports. A savoir : le branding et le flocage des chemises entreprises et maillots.

A sa tête, un certain Daren Budzinski, dont on dispose comme c’est le cas de David Mendelsohn très peu d’informations sur la trajectoire et le parcours. Les informations obtenues auprès du secretary office (secretariat) où cette entreprise était enregistrée indiquent que « All in one sports apparel Inc » a fait faillite et a fermé ses portes depuis le 30 septembre 2010. C’est-à-dire quelques mois seulement avant l’apparition de One all sports en Asie. Troublant n’est-ce pas ! Mais continuons.

Il apparaît dès lors évident que contrairement aux premières indications de proches de la Fecafoot, One all sports n’existe pas et n’a jamais existé au Etats –Unis. Cependant, nous avons découvert que le site internet de One all sports est par contre administré par procuration à travers (Domain by proxy) de GO Daady en Arizona aux Etats-Unis. Mais la société en elle-même n’a aucun lien avec son site hébergeur américain.

Lire aussi
Éliminatoires Can Cameroun 2021 : La liste de Conceçao au scanner

Pour vendre l’escroquerie la Fecafoot présente One all sports comme entreprise ayant travaillé pour plusieurs sociétés évoluant en Formule 1. Sont cités et présents sur le site de One all sports: Virging Racing, Jaguar et Marussia. Problème : Virging et Marussia c’est la même chose. Virging créée en 2009 deviendra Marussia en 2011 après avoir été racheté par les russe et n’évolue pas en Formule 1 comme présenté par la Fecafoot, mais Formule E c’est-à-dire pour les voitures électriques.

Le cas de Jaguar est encore plus intéressant. Car dans un article, dont il est lui-même l’auteur (assez intriguant quand même) , David Mendelsohn explique que sa société a officiellement signé le contrat de flocage des chemises pantalons, shorts et casquettes de l’équipe Jaguar Racing Formule électrique. Nous nous sommes donc intéressé à ce contrat. L’on découvre que la société a été enregistré au Royaume – Uni en 2018 soit quelques semaines seulement avant la signature du contrat avec Jaguar.

One all sports fait savoir aux autorités britanniques qu’elle n’a qu’un seul employé qui est le propriétaire David Mendelsohn de nationalité australienne. Pourtant elle existe bel et bien en Asie depuis sept ans. Sept ans un seul employé.

En Angleterre, cette entreprise au plus haut de ses activités n’a jamais dépassé plus de 10 000 Pounds de chiffre d’affaire c’est-à-dire environ 8 millions Fcfa. Vous serez surpris d’apprendre que David Mendelsohn a écrit au FISC anglais qu’ils n’ont mené aucune activité en 2021.

Lire aussi
Volleyball : Douze clubs retenus pour la Coupe du Cameroun

L’adresse de la société en Angleterre est localisée dans un bâtiment où plusieurs autres sociétés sont enregistrées. L’on apprend qu’elle a aujourd’hui été placé en liquidation.

Ce n’est pas tout. Si David Meldelsohn affirme vivre en Thailande, lui-même précise que sa société est basée à Singapour. Singapour qui est réputé être une place internationale de blanchiment d’argent.

L’on apprend qu’ici la société a quand même 3 employés dont David Mendelsohn. C’est mieux qu’en Angleterre où il était seul. Elle a été créé avec un capital tenez-vous traquille d’un dollar (1 dollar).

Ce qui devrait alerter car ce modèle de création d’entreprise dans les paradis fiscaux avec capital ridicule est une formule employée très régulièrement dans des projets de blanchiment d’argent.

L’autorité de Régulation des Entreprises de Singapour fait savoir que le nouvel « équipementier des lions indomptables » a été créé en 2015 et a pour numero de Contribuable: 201534337Z. Dénomination Officielle: ONEALLSPORTS PTE. LTD. Addresse : 138 Cecil Street, #18-00, Cecil, Singapore 069538. Cette Société déclare des activités dans la revente en gros (wholesaler) de tissus et le flocage des accessoires sportifs sous licence depuis 6 ans sous la catégorisation 46411 et 74193.

L’entreprise est classée dans la catégorie des TPE (très petite entreprise) de par son Chiffre d’affaires Annuel déclaré en 2021. Elle partage ses bureaux avec plusieurs autres entreprises de taille similaire.

Le Consortium International des journalistes d’investigation qui est le référentiel d’enquête en matière de blanchiment révèle aussi que l’adresse de cette entreprise à Singapour est une adresse fictive où sont référencés toutes les sociétés offshores écran de Singapour.

Lire aussi
Cameroun - Yaoundé : Samuel Eto’o chez Mouelle Kombi

L’adresse en réalité est celle de la société Express Co Registration & Management qui est en charge de la création, la gestion quotidienne (repondre au telephone) et la dissolution éventuelle de la société suivant les instructions du propriétaire.

C’est cette société qui héberge à Singapour One all sports qui n’a véritablement pas de bureaux et encore moins d’usine. Les autorités singapouriennes nous informent que la dernière date à laquelle One all sports a déclaré ses impôts présentant des profits remonte au 22 janvier 2019, c’est-à-dire il y a 3 ans.

Cerise sur le gâteau les autorités singapouriennes nous apprennent que One all sports est en réalité l’ancienne appellation de Menjoh PTE. LIMITED. Aucune trace des activités de cette dernière entreprise nulle part car il s’agissait d’une société écran.

Enfant du peuple tahia Djazaïr / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page