Cameroun : Vérités sur l’affaire du bébé à trois pères de Ndogpassi

Une jeune maman

Né le 24 septembre 2021, la paternité du bébé d’une Camerounaise de 25 ans est revendiquée par trois hommes différents qui ont tous participé aux charges de la grossesse. Révélations.

C’est certainement avec un bonheur absolu qu’Armelle, 25 ans a donné la vie à son bébé le 24 septembre dernier dans l’arrondissement de Douala III. Malgré sa vie modeste de chômeuse dans la concession familiale à Ndogpassi, les problèmes financiers étaient le cadet de ses soucis. La jeune fille a reçu les sommes conséquentes pour les visites prénatales, mais aussi un important budget pour la layette du bébé. Elle a reçu 280.000 F de Merlin T., le père du bébé. Julien T. qui se présente aussi comme le père du bébé a remis 350.000 F à Armelle. Armelle a tout organisé pour que les deux hommes âgés environ de 30 ans chacun ne se rencontrent jamais. Entrée en travail jeudi, elle n’en n’a informé que Julien T. C’est tout naturellement qu’il s’est rendu dans la concession d’Armelle avec des membres de sa famille.

La famille de Merlin T sera aussi alertée de la nouvelle. Tout va donc se compliquer pour Armelle. Chacun de ces deux hommes s’apprêtait à porter son nom sur l’acte de naissance quand soudainement, les deux pères et leurs différentes familles se sont croisés chez la maman de leur nouveau-né le lendemain de son accouchement. C’est le comble total dans la maison familiale. Armelle perd la parole quand son frère aîné l’interroge sur l’identité réelle du géniteur. La jeune mère va prétexter une extrême fatigue et ne dira rien jusqu’au départ des deux familles. Quelques jours après, la vérité éclate au grand jour. Armelle va surprendre les deux pères réunis à nouveau à Ndogpassi. « Ce n’est pas Julien le Père… D’ailleurs, ce n’est pas Merlin non plus ! » lance Armelle d’une voix apeurée. Surprise générale ! Tout le monde se demandais à présent s’il s’agissait d’un bébé sans père. C’est alors que la jeune dame prend à nouveau la parole et confie que le bébé est de « Samuel Auguste W », comptable au sein d’une boulangerie installée en France.

237online.com apprend que le troisième père, le vrai, a enceinté Armelle pendant son dernier séjour au Cameroun. Sans doute qu’elle a aussi reçu une grosse cagnotte de ce dernier. Armelle a révélé que sa mère était complice de cette supercherie. Samuel Auguste W a d’ailleurs reçu la photo de son enfant aussitôt après l’accouchement. Les deux papas éconduits ont décidé de porter l’affaire en justice pour obtenir le remboursement de leurs argents de layette. Voilà qui commence mal pour un bébé qui avait droit aux luxes les plus fous du fond de l’utérus.

Romulus Dorval Kuessie, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *