Société

Cameroun – URGENT: le “chef suprême” des ambazoniens exécuté à Muyuka

Des combattants ambazoniens ont tendu une embuscade à un camion militaire et tué trois soldats, avant que l’armée ne tue plus tard le ‘commandant’ sécessionniste.

Selon certaines informations, le ‘commandant’ ambazonien semblait impénétrables, mais les militaires l’ont ensuite attrapé et lui ont injecté physiquement du formaldéhyde (un produit chimique utilisé pour préserver les corps des personnes décédées à la fois lors de funérailles et lors de recherches médicales en laboratoire anatomique).

L’information sur la mort de ce dernier a été confirmée par l’activiste ambazonien Chris Bongam. Il a écrit sur son mur Facebook… « Muyuka et Amba ont perdu un brave aujourd’hui. Commandant killer, nous vous devons ambazonia en réalité. »

Pour rappel, Muyuka est la ville du Sud-Ouest avec (sans doute) le plus grand nombre d’Amba Boys.

Lire aussi
Cameroun - Halte à la manipulation: Aucun « Amba boy » dans les forces de défense camerounaises

Lors d’un entretien téléphonique avec Theodore Ngumba de Cryout TV, le commandant Killer a révélé qu’il était le premier combattant d’Ambazonia à avoir installé un camp à Muyuka. Il a ajouté qu’il avait formé plus de 600 combattants d’Ambazonia à Muyuka. ‘Killer’ a également révélé qu’il avait accueilli le parrain, Slyzi et Bishop à Muyenge.

Cependant, il convient de noter que le parrain Slyzi et Bishop ont ensuite été exécutés par les Amba Boys à Muyuka en raison des nombreuses atrocités qu’ils commettaient. Par exemple, ils ont volé plus de 10 millions de francs à un homme d’affaires de premier plan à Muyuka.

Lire aussi
Cameroun - Halte à la manipulation: Aucun « Amba boy » dans les forces de défense camerounaises

Avant tout, le commandant Killer a également révélé qu’il est celui qui a obligé les habitants de Muyuka à profiter de l’électricité gratuite au cours des 3 dernières années. Il s’était rendu au siège d’ENEO à Muyuka pour avertir ses employés de ne plus distribuer de factures d’électricité et qu’il était clair que quiconque se trouverait en train de distribuer des factures d’électricité à Muyuka serait enlevé ….

Sur la base des preuves susmentionnées, la mort du commandant tueur réduira considérablement le moral des Amba Boys à Muyuka et aura fait succomber beaucoup à l’appel au désarmement lancé par le président Biya … “

Source
camerounweb.com
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer