Société

Cameroun : Une cargaison de produits illicites détruite à Bafoussam

Cette opération supervisée par le représentant du gouverneur de l’Ouest s’est faite à la décharge d’Hysacam de Banefo dans le premier arrondissement de la Mifi hier.

6.000 flacons de Benzathine Benzyle pénicilline en injection, 1.500 flacons d’erythromycins en sirop, 130 cartons de cigarettes non estampillés et 140 ballots d’emballages plastiques non biodégradables. Cette cargaison a été détruite par les responsables du secteur des douanes de l’Ouest, de la santé publique de cette région, en présence d’Adrey Epente Tazeu, inspecteur général des services du gouverneur, à la décharge d’Hysacam de Banefo dans le l’arrondissement de Bafoussam 1er, département de la Mifi hier mercredi 04 août.

Selon les déclarations d’Oumarou Sadou, chef secteur de douane de l’Ouest, les emballages plastiques non biodégradables et des cigarettes saisis et détruits provenaient du Nigéria. Les médicaments ont été saisis dans les bus de transports interurbains en provenance de Yaoundé. De ses propos, on retiendra que ces produits ont été saisis grâce aux renseignements. « C’est aussi dans le cadre de nos contrôles à la détention et à la circulation des marchandises que nous sommes trouvés sur cette importante cargaison de médicaments à savoir erythromycin et Benzathine. Pour ce qui est de l’erythromycins, nous avons des médicaments périmés depuis 2019 que les individus s’apprêtaient à mettre sur le marché, mettant ainsi en danger la vie des populations », a précisé Oumarou Sadou.

Lire aussi
Célébration de la 15ème édition de la JAJ : le MINJEC invite la Jeunesse à saisir les multiples opportunités qui leurs sont offertes

« Nous sommes une fois encore ici pour procéder à la destruction de certains produits notamment les produits pharmaceutiques illégaux et d’autres produits du commerce notamment des cigarettes. Ils ont été saisis par les cadres et les collaborateurs du secteur de la douane, dans le cadre du comité régional de lutte contre ces produits. Tel que prévu par la réglementation en vigueur, ces produits sont en train d’être détruits », a confié d’Adrey Epente Tazeu, inspecteur général des services du gouverneur de l’Ouest. Lors de cette opération, le représentant du gouverneur a exhorté les populations de continuer à collaborer avec les autorités administratives, les forces de maintien de l’ordre et les responsables du secteur de douane de l’Ouest.

Lire aussi
Paul Bernard Kemayou : il y a 35 ans disparaissait le roi des Bangou à Conakry

« Eux qui ouvrent au quotidien pour cette lutte. Une activité extrêmement importante pour elles-mêmes notamment sur le plan de la santé. Nous sommes ici pour détruire ces produits par rapport à un canevas précis parce qu’ils sont extrêmement dangereux pour la santé des populations. Ces produits dont l’activité est dangereuse pour l’économie. Les populations doivent continuer cette collaboration en donnant le renseignement en réalité qui est la principale arme qui permet à nos forces de maintien de l’ordre et à toute la commission de travailler et de retrouver les acteurs de cet exercice, à qui nous tendons toujours la main en leur disant qu’il est temps d’arrêter et de se reconvertir dans d’autres activités plus nobles », a-t-il invité.

Lire aussi
Coronavirus: Nouvelle vague de contaminations à Bafoussam

Aurélien Kanouo

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page