Cameroun : Un « Revenant » à Yaoundé? Non, simplement une confusion tragique

Lucas Endomo Essomba

C’est une histoire qui a secoué Yaoundé, la capitale du Cameroun, et qui s’est répandue comme une traînée de poudre sur Internet, y compris sur le populaire site d’information camerounais, 237online.com. Une histoire qui, à première vue, semblait relever du surnaturel, mais qui, en fin de compte, n’était que le fruit d’une confusion tragique et d’un malheureux concours de circonstances.

Une confusion déconcertante au coeur de Yaoundé

Le 27 mai 2023, la famille d’un homme nommé Lucas Endomo Essomba, 69 ans, a inhumé un corps qu’elle croyait être le sien. Pourtant, à la stupéfaction générale, Lucas a réapparu à son domicile quelques mois plus tard. Comment cela est-il possible ? La réponse réside dans une série d’événements malheureux et de confusions.

La vérité derrière l’histoire du ‘Revenant’ de Yaoundé

L’histoire commence le 14 avril, lorsque Lucas, qui souffrait de problèmes de santé mentale, a été pris en charge par la Communauté urbaine de Yaoundé, en collaboration avec le ministère de la Santé publique. Le même jour, un autre individu, également atteint de troubles mentaux et dans un état critique, a été récupéré du côté de Messassi. Ces deux hommes ont été amenés à l’Hôpital Jamot.

Malheureusement, c’est là que les choses se sont embrouillées. La famille d’Endomo, mis au courant de la situation, s’est rendue à l’hôpital et est tombée sur l’homme agonisant qui ressemblait étrangement à Lucas. Cet homme est décédé peu après et a été pris en charge par la famille d’Endomo qui, dans son deuil, l’a identifié à tort comme Lucas.

L’énigme résolue : Pas de revenant, juste un malheureux quiproquo

C’est alors que le « miracle » s’est produit. Le véritable Lucas est revenu chez lui, après avoir passé trois mois à l’Hôpital Jamot. Passé l’effroi initial, il a été accueilli comme un ressuscité.

Cette affaire troublante a nécessité l’ouverture d’une enquête par la brigade de Ngousso. Les échanges avec le Dr Laure Menguene, psychiatre à l’Hôpital Jamot, ont permis de faire la lumière sur cette affaire, qui n’est, finalement, qu’un malheureux concours de circonstances. Reste maintenant à identifier l’homme qui a été enterré à la place de Lucas Endomo.

Pour en savoir plus sur cette histoire fascinante et sur d’autres actualités du Cameroun, n’oubliez pas de visiter régulièrement 237online.com.

Bertrand Nguema, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *