Cameroun: Un professeur poignardé à mort à Moussourtouk par un birois

Ayang Koftouing

C’est avec une immense tristesse que la communauté éducative du Lycée Bilingue de Kaélé a appris la mort de l’un de ses enseignants, M. Ayang Koftouing Étienne.

Le professeur certifié de français a été poignardé ce matin à Moussourtouk, alors qu’il se rendait à Maroua pour toucher son salaire.

Une altercation fatale avec un militaire BIR

Selon les premiers éléments de l’enquête, M. Ayang Koftouing Étienne aurait été impliqué dans une altercation avec un militaire du BIR (Bataillon d’Intervention Rapide). Cette altercation aurait dégénéré en bagarre, au cours de laquelle le professeur a été poignardé mortellement.

Le Proviseur du Lycée Bilingue de Kaélé, très affecté par ce décès tragique, a tenu à présenter ses plus sincères condoléances à la famille du professeur et à l’ensemble de la communauté éducative. Il a également rappelé l’importance de la sécurité sur les routes et l’urgence de mettre en place des mesures pour éviter que de tels drames ne se reproduisent.

Un enseignant brillant et apprécié de tous

M. Ayang Koftouing Étienne était un enseignant brillant et dévoué, apprécié de ses élèves et de ses collègues. Sa mort tragique laisse un grand vide dans la communauté éducative du Lycée Bilingue de Kaélé et suscite une vive émotion dans tout le Cameroun.

L’incident est survenu dans un contexte de tensions sécuritaires dans le Nord du pays, où les affrontements entre les forces armées et les groupes armés sont encore trop fréquents. Les autorités locales ont déjà annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances exactes de cet incident et prendre les mesures nécessaires pour éviter qu’un tel drame ne se reproduise.

En ces temps difficiles, la communauté éducative du Lycée Bilingue de Kaélé se rassemble pour rendre hommage à M. Ayang Koftouing Étienne, un enseignant brillant et aimé de tous. Sa mémoire restera à jamais gravée dans les esprits de ceux qui l’ont connu.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *