Société

Cameroun : Un élève poignarde quatre de ses camarades à Douala

Un élève de la Première F4 BA du collège CEFTI a blessé à l’aide une bouteille brisée, quatre de ses camarades de classe au cours d’une altercation.

C’était la panique totale au Centre d’Enseignement et de formation Technique Industrielle cette matinée. Tout est parti d’une affaire relative au jeu de dé, prisé par certains élèves. Pourtant, les jeux de hasard sont interdits en milieu scolaire.

L’histoire débute dans la journée du lundi 26 avril 2021. Cinq adolescents, tous élèves régulièrement inscrits au CEFTI se sont livrés à une partie de jeu de hasard dans une salle isolée de l’établissement. Au bout de la partie, le perdant est devenu la risée de ses quatre autres camarades. Ne supportant donc pas les railleries, il s’en est suivie une dispute qui visiblement a été partiellement maîtrisée par le staff du collège.

Lire aussi
Vaccin anti-Covid : Le Cameroun attend plus de 2 millions de dose

Ce matin donc, le malheureux perdant de la veille, sous le regard moqueur de ses camarades, s’est saisi d’une bouteille cassable qu’il a sortie de son sac et a poignardé ses quatre camarades. Ces derniers, grièvement blessés ont été conduits aux urgences d’une formation sanitaire.

Le déploiement des éléments de la police du commissariat du 12e arrondissement a pu maintenir l’ordre au sein de l’institut. Les élèves en question (au nombre de cinq) ont tous été définitivement exclus par l’administration du CEFTI et leur sort a été remis entre les mains des forces de maintien de l’ordre.

Nous notons qu’il s’agit ici d’un énième cas de violence en milieu scolaire. On observe de plus en plus des cas d’actes immoraux ou de violence dans nos temples de savoir. Les enseignants sont surpris du degré grandissant de l’exaltation du vice qu’on y observe.

Lire aussi
Cameroun : Après la mort de Germaine... Qui veut déstabiliser la famille Ahidjo ?

Hier, on notait un autre cas de violence au lycée technique de Njombé dans le Moungo. Un élève a tranché le bras de son camarade de classe au cours d’une altercation.

Olivier FOTSO, griote.tv

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page