Cameroun : Un député du SDF menacé de mort

Joseph Mbah Ndam

Les faits sont relatés dans les colonnes du journal Kalara, paru le 3 juin 2019.

Le vice-président à l’Assemblée nationale et sa famille ont saisi la justice pour dénoncer des appels répétitifs et menaces d’un homme, à leur endroit.

Le 28 mai 2019, révèle le journal, l’honorable Joseph Mbah Ndam et sa fille ont comparu devant le juge correctionnel du Tribunal de Première Instance (TPI) de Yaoundé, centre administratif. Devant le juge, le député du Social Democratic Front (SDF a succinctement expliqué la raison pour laquelle il a fait recours à la justice.

Le vice-président à l’Assemblée nationale témoigne que ses proches et lui vivent dans l’angoisse et la crainte suite à des appels persistants d’un certain Yannick Ngeng Bakena.

Le parlementaire renseigne que ce dernier s’était d’abord introduit à son domicile situé au quartier Nkomo à Yaoundé où il avait détruit certains de ses effets.

Mbah Ndam, va plus loin en indiquant qu’à partir de ce jour, son bourreau n’a pas cessé de lui envoyer des messages menaçants comme : « si je ne t’obtiens pas, j’obtiendrai tes enfants même après dix ans ».

L’on apprend de même source que le présumé auteur de ces menaces aurait été interpellé au quartier Ngousso par des forces de sécurité.

Pour le parquet, étant donné que les derniers appels avant l’arrestation de M. Ngeng Bekena ont été émis à partir des quartiers Ngousso et Éleveur, l’honorable Mbah Ndam doit saisir le TPI d’Ekounou, territorialement compétent.

Le TPI de Yaoundé-centre administratif va se prononcer sur cette exception le 25 juin prochain. En attendant, Kalara relève des zones d’ombre. Notamment la relation qui lie le plaignant et l’accusé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *