Cameroun : Trois nouvelles entreprises d’hygiène rivalisent avec Hysacam à Douala - 237online.com
Actualité

Cameroun : Trois nouvelles entreprises d’hygiène rivalisent avec Hysacam à Douala

L’opération « Douala Proxy Clean », nouveau concept initié par la Communauté urbaine de Douala (Cud) est désormais effectif dans tous les arrondissements du département du Wouri.

Il s’agit de Cameroon Alert System, Buil.Pa.Bus.Co et le Groupement Genelcam Sarl-Ets New Generation Douala. C’est trois entreprises spécialisées dans le ramassage d’ordure ont officiellement démarré leurs activités de précollecte, le mardi 4 juin 2019.

D’après Fritz Ntone Ntone, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, « le concept vise à renforcer le dispositif de collecte existant et rapprocher les populations du service de collecte ».

L’opération « Proxy Clean » a pour visée principale de confier la première phase de collecte des ordures et déchets solides sortis directement des ménages ou des entreprises à des prestataires de services.

Le rôle de ces trois entreprises supra évoquées est de collecter les ordures et déchets divers dans les ménages et les zones difficiles d’accès pour la société Hysacam, entreprise principale en charge de cette activité au Cameroun.

Cette décision de la Cud intervient après celle du gouvernement qui a décidé, depuis le 25 janvier 2017, de donner de nouvelles orientations à « l’organisation du ramassage des déchets dans les centres urbains, dans l’optique d’une meilleure gestion du secteur d’activités susvisé, et eu égard aux difficultés récurrentes rencontrées par la Hysacam ».

Selon EcoMatin de ce mardi 11 juin 2019, la ville de Douala dispose d’une production quotidienne de 2500 tonnes de déchets, et d’une capacité d’absorption ou d’enlèvement largement insuffisante.

« Elle se situe entre 1500 et 1700 tonnes jour. Soit un important gap de 800 à 1000 tonnes par jour. Plusieurs explications pour justifier ce déficit de collecte : mauvaise qualité des prestations, matériels et moyens financiers insuffisants, incivisme des populations et mauvaise segmentation du processus de collecte des déchets dans les quartiers difficiles, etc.Trois entreprises sont désormais chargées d’appuyer Hysacam dans le service de collecte des ordures et déchets. Les segments 1 et 2 relatifs à la collecte et au traitement, notamment, Cameroon Alert System, Buil.Pa.Bus.Co et le Groupement Genelcam Sarl-Éts New Generation. Pour 4 lots répartis dans le département du Wouri », peut-on lire dans le journal EcoMatin.

Les Lots 1 et 3 ont été attribués à l’entreprise Cameroon Alert System, en charge des arrondissements de Douala 1 et 2, ajouté au 4e, pour des montants respectifs de 448 315 176 FCFA et 423 382 529 FCFA TTC.

Buil.Pa.Bus.Co s’empare du lot N° 2, arrondissement de Douala 3, pour une enveloppe de 244 555 038 FCFA TTC.

Et un montant TTC de 286 696 590 FCFA de FCFA, attribué à l’entreprise Genelcam Sarl-Éts New Generation pour le Lot 4 concernant l’arrondissement de Douala 5.

Selon notre confrère, « Le cahier de charges des trois entreprises est clairement défini : il s’articule autour des opérations de ramassage et de tri sélectif des ordures (déchets ordinaires et déchets provenant des établissements publics, écoles, bâtiments administratifs et municipaux…), l’information, l’éducation et la communication, la conception et la mise en place des aménagements ».

Il est par ailleurs attendu de ces prestataires, un tonnage mensuel précis de déchets à précollecter auprès des ménages : 706 tonnes de déchets pour le Lot 1, 297 tonnes pour le Lot 2, 1076 pour le 3e et 2521 tonnes de déchets à précollecter pour le Lot 4. Soit un total de 4 599 tonnes de déchets à précollecter dans les quartiers difficiles d’accès et les abords des drains par mois, 55 188 tonnes par an.

En présence des maires des 5 arrondissements continentaux, des représentants du gouverneur de la région du Littoral et du préfet du Wouri, ainsi que du directeur régional Hysacam pour le Littoral, les trois nouveaux prestataires de service recevront le matériel de travail constitué de tricycles, brouettes, poubelles, porte-faits, râteaux, balais, etc.

Les sous-préfets recevront les documents relatifs à la délégation de maîtrise d’ouvrage accordée par le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala, maître d’ouvrage principal, aux mairies d’arrondissement.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer