Société

Cameroun – Sérail : Manaouda Malachie défie Ferdinand Ngo’o Ngo’o

Décidément l’autorité du Ministre d’État, Secrétaire Général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngo’o Ngo’o, est mise à rude épreuve au sein de la nomenklatura camerounaise.

Ses instructions sont de plus en plus remises en question et son leadership contesté. L’on se souvient que très récemment, plus précisément le 21 aout dernier, le Ministre des Sport Narcisse Mouelle Kombi, avait écrit au Ministre de la Santé Publique pour lui répercuter « les hautes instructions de Monsieur le Ministre d’Etat Secrétaire général de la Présidence de la République Ferdinand Ngo’o Ngo’o », qui qui ordonnait le démantèlement des centres spécialisés de prise en charge des malades du Covid19 installés dans les stades Mbappe Leppe de Douala, Ngoa-Ekelle de Yaoundé et Middle Farm stadium de Limbe en raison des préparatifs du CHAN 2021 et de la CAN 2022. Mais depuis que le ministre de la Santé Publique Manaouda Malachie a reçu cette correspondance, il ne s’est pas exécuté, et n’entend pas le faire tant que la décision ne viendrait pas du Chef de l’Etat son Excellence Paul Biya en personne.

« C’est le Président de la République lui-même qui a instruit la mise en place de ces centres spécialisés. Et maintenant que nous avons moins de malade dans nos hôpitaux, nous avons moins de demande de soins en hospitalier, nous avons cette pression pour la reprise des activités sportives avec le CHAN qui est en train d’arriver, nous attendons de qui de droit, l’autorisation ou alors l’instruction pour le démantèlement » a expliqué le Ministre de la santé publique, pendant son passage hier comme invité du magazine Dimanche Midi de la Crtv-Radio.

Lire aussi
Cameroun - Microfinance : Vision Finance dépose ses valises à Édéa

La réaction du Ministre de la Santé quoi qu’on dise retentit comme un désaveu cinglant de l’autorité du Secrétaire Générale de la Présidence de la République, autant qu’elle étale au grand jour la scission béante de l’appareil étatique, ce d’autant plus que dans la petite tête du citoyen lambda que nous sommes, le SG n’était que celui qui exécute la volonté du prince, son bras séculier…

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page