Politique

Cameroun – Scandale : Théodore Datouo verse 50 000 Fcfa aux présidents des bureaux de vote à Bangou

En contrepartie de cette curieuse largesse, les intéressés ont « bien fait le boulot ».

Avec le double scrutin qui a eu lieu le 09 février dernier, c’est chaque circonscription électorale qui a son lot d’intrigue et de controverse à raconter. Les acteurs de ce scrutin, au-delà des investissements légaux, ne semblent pas avoir lésiner sur les moyens peu orthodoxe et obscure pour se faire élire. Dans la commune de Bangou qui du reste dépend du département des Hauts-plateaux, le très moins honorable Théodore Datouo, candidat à sa propre succession à la députation, n’a pas dérogé à ce principe devenu virale au sein de son parti. Contesté et détesté par ces congénères, ceci pour des raisons qui seront brièvement évoqués, le 5ème Vice-Président de l’Assemblée National très impopulaire à Bangou n’a eu d’autre choix que celui recourir à la tricherie et la fraude pour se faire élire.

Dans le groupement Bangou où les nouvelles vont très vite (les bangou sont réputés pour leur commérage prononcé), c’est un secret de polichinelle de dire que Datouo Théodore dont tout le monde connaît la cupidité légendaire, à distribuer la somme de 50 000 francs à tous les présidents de bureau de vote et représentants de l’administration dans la ville de Bangou en présence du sous-préfet de la ville pour truquer les élections en faveur du RDPC.

Lire aussi
Élections: 27368 cartes d’électeurs en souffrance à Elecam Adamaoua

Certes il a eu gain de cause, mais c’est l’image du RDPC associée à celui de cet homme, qui se trouve Salie, écornée, dans l’arrondissement de Bangou. Pour la gouverne des auditeurs de 237online.com, il est nécessaire de souligner que Bangou en soi est très favorable au RDPC. Il va s’en ignorer que la belle mère du Chef de l’Etat, la mère de la 1ère Dame, a été maire de la ville de Bangou, qui de ce fait, aurait bénéficié de nombreux avantages du régime au pouvoir. N’eût été les aléas de l’existence humaine, Mme Rosette Boutchouang aurait pu être enterrée dans cet arrondissement, par le fait du lien de mariage. Tout autre candidat du RDPC autre que Théodore Datouo aurait pu passer à Bangou, sans user de la fraude. Par contre Datouo à qui on reproche entre autres grief le fait d’avoir foutu le bordel à la chefferie supérieure en imposant à la population un chef illégitime, n’avait aucune chance d’être élu. Il fallait en tout état de cause organiser des charters, et soudoyer les officiels des élections et les autorités administratives pour que tout se passe bien. Bravo honorable tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces !

Lire aussi
Municipales et Législatives 2020 : les observateurs nationaux et internationaux appelés à postuler

Tags
Afficher plus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer