Société

Cameroun – Reprise des cours: Zéro cas de coronavirus enregistré un mois après

Un mois après la reprise des cours dans les établissements scolaires, universitaires ainsi que dans les grandes écoles et centres de formation, aucun élève, et étudiant n’a été déclaré positif au coronavirus.

Les ministres en charge du secteur éducatif ont pris toutes les mesures utiles visant à protéger les jeunes apprenants camerounais de cette pandémie. Et en exécution de cette prescription présidentielle, la mobilisation a presque été générale dans les établissements du pays avant la reprise des cours. Désinfection des salles de classe, installation des dispositifs de lavage des mains, réaménagement des espaces des cours pour respecter la distanciation physique, instauration d’un apprentissage à mi-temps, suspension des récréations et des cours d’éducation physiques entre autres. Bref, les chefs d’établissement ont fait de leur mieux afin qu’aucun cas de Covid-19 ne soit enregistré dans les écoles. Fermés depuis le 17 mars dernier pour cause du Covid-19, ces lieux ont donc notamment reçu depuis un mois, les apprenants du Cm2 et de Class sixth pour le primaire.

Dans le secondaire, ce sont les élèves de la Troisième; Première ; Terminale et d’Upper sixth. Tandis que dans le supérieur, les étudiants occupent les amphithéâtres depuis un mois. La situation épidémiologique du covid-19 au Cameroun affichait un total de 12592 cas positifs et 10 100 guérisons, au soir du jeudi 25 juin 2020. Et malheureusement 313 décès et 52 patients sous oxygénothérapie. Ces données ont été dévoilées par le Dr Georges Alain Etoundi Mballa, directeur de la Lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au Minsanté. C’était au cours de son débriefing quotidien. Occasion pour Dr Georges Alain Etoundi Mballa de marquer un arrêt sur la reprise des cours dans les classes spécifiques de divers secteurs de l’éducation près d’un mois après. Pour ce responsable du ministère de la Santé publique, les appréhensions et les peurs sont bien loin derrière. « Car, l’adaptation à la transmission des connaissances dans un contexte de crise sanitaire est plutôt réussie. Et nous devrions déjà être satisfaits de la mise en œuvre, de manière quasi générale, de dispositions facilitant la pratique des mesures de barrière à l’entrée aux salles de classe des écoles et bureaux primaires et secondaires, et sur les campus universitaires », a-t-il indiqué.

Pour le Dr Etoundi, cette situation se matérialise par la multiplication des installations de lavage des mains et le respect du nombre maximum de 24 élèves par classe. Un nombre qui permet de respecter la distance physique entre les apprenants qui se sont habitués à porter leurs masques de protection. De plus, pour éviter la contamination par la manipulation des aliments, les responsables veillent à ce que des cantines inattendues ne soient plus installées à proximité des écoles. Des mesures qui sont conformes aux instructions du Premier ministre, chef du gouvernement. Sans oublier l’apport des parents qui veillent également au respect des mesures barrières.

Elvis Serge NSAA

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer