Cameroun: Remplacement de l’appellation «auto-école» par «centre de formation à la conduite automobile»

Le ministre camerounais des Transports (MINTRANSPORTS), Robert Nkili, vient de suspendre pour une durée de 12 mois la délivrance des agréments aux auto-écoles dans le pays.[pagebreak]Cette mesure fait suite à une enquête initiée par son département et dont les résultats ont été présentés la veille à Yaoundé, la capitale du pays, révélant que 350 auto-écoles, sur les 442 en activité, n’étaient pas conformes aux normes.
Ainsi, plus de 50% d’entre elles exercent soit dans la clandestinité, soit ne disposent pas de matériel didactique adéquat, de véhicules appropriés ou manquent d’espace favorable à la formation de leurs apprenants.

De même, selon des données officielles, une bonne partie de titulaires de permis de conduire, n’ayant jamais été dans une auto-école, ont reçu ce document à travers des pratiques de corruption.
Il s’agit donc, selon le MINTRANSPORTS, il s’agit d’amener les promoteurs de ces établissements à se mettre à jour.
Au terme de la période de suspension de délivrance d’agrément, ce département a décidé de remplacer l’appellation «auto-école» par celle de «centre de formation à la conduite automobile».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *