Société

Cameroun – Reconnaissance : Des médailles pour trois officiers Français

Les militaires de la coopération française nommés ont été élevés au grade de chevalier du mérite camerounais à titre exceptionnel par le président de la République. Ils ont reçu leurs décorations des mains du Mindef vendredi dernier à Yaoundé.

La Nation camerounaise reconnaissante pour les trois officiers supérieurs français. Ils sont arrivés en fin de mission au Cameroun, après quatre années de service auprès des Forces de défense camerounaise. Les militaires de la coopération française nommés, ont reçu leurs médailles des mains du Mindef Joseph Beti Assomo, au cours d´une cérémonie vendredi dernier à Yaoundé.

Par décret du Président de la République du 17 juin 2021, le Lieutenant-colonel Pierre Cloup, le chef d´escadron Eric Sprincer et le chef de bataillon Barthelemy Nicolas sont nommés Chevaliers de l´Ordre du Mérite camerounais à titre exceptionnel. Les deux premiers officiers exerçaient depuis 2017 à l´Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces), le premier comme conseiller technique auprès du Dg, et l´autre conseiller technique en charge du pôle ordre public. Une participation au renforcement de l´offre à la formation de l´Eiforces et à son rayonnement international. Ils ont contribué à la formation de plusieurs vagues de stagiaires en opération de maintien de la paix et protection des civils sur le théâtre des conflits armés. Le troisième quant à lui était responsable de la coopération structurelle, auprès du commandant du corps national des sapeurs-pompiers de 2018 à 2021.
Occasion pour le Mindef de féliciter les officiers à l´honneur et saluer la coopération entre le Cameroun et la France. « Je voudrais exprimer la très positive appréciation aux trois officiers supérieurs à l´honneur. Durant leur mission au Cameroun, ils n´ont ménagé aucun effort pour contribuer au renforcement de notre partenariat. J´apprécie à leur juste valeur la qualité de leur concours, la détermination dont ils ont fait montre dans leur service quotidien et surtout l’amitié entretenue avec leurs camarades d´armes camerounais. J´exprime notre gratitude au gouvernement français pour ces actions au profit des Forces armées camerounaises et de gendarmerie, actions qui s´inscrivent dans la mise en œuvre de l´accord instituant un partenariat de défense entre nos deux pays », indique Joseph Beti Assomo.

En mai 2009, les autorités françaises et camerounaises, ont signé un accord de défense baptisé, « nouvelle génération », mettant fin aux précédents accords de 1974, lors d’une cérémonie à Yaoundé. Contrairement aux textes jusqu’ici en vigueur, dont une partie était restée secrète, « celui-ci ne parle plus d’une protection militaire de la France si le Cameroun est agressé par un tiers », a indiqué un diplomate. Ce nouvel accord venait mettre la fin à une relation paternaliste pour entrer dans un partenariat stratégique.

Moïse Moundi

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k