Cameroun - Protection des minorités: Un jeune Bororo marginalisé à Bertoua - 237online.com
Société

Cameroun – Protection des minorités: Un jeune Bororo marginalisé à Bertoua

Qu’est-ce-qui bloque le recrutement de l’animateur Mohamed Ali Ibrahim ?

Dans son discours d’investiture, le chef de l’État camerounais rappelait encore “ Qu’un accent sera mis sur la protection des minorités”. Ce pendant le peuple Bororo continue à vivre sous le coup d’une discrimination froide. En effet, à la station régionale de la Cameroon Radio and Télé-Vision (Crtv) de l’Est l’animateur vedette, Mohamed Ali Ibrahim, jeune Bororo est dans cette station radio depuis 2013, mais à ce jour continue à chercher la lumière du soleil levant. Étudient en 2e année Sciences Politique à l’Université de Yaoundé 2, Annexe de Bertoua. Aujourd’hui il est l’animateur aduler des auditeurs de la région de l’Est, mais la précarité dans laquelle il vis laisse à désiré alors l’on s’interroge si son status de minorité ne devrait pas favoriser son recrutement.

Plus loin encore, depuis février 2013 son dossier est encore dans les escaliers de Mballa 2 à Yaoundé sans parvenir au bureau du destinataire, le Directeur Général Charles Ndongo même après le changement du stop management ; la situation du jeune Bororo natif de Minta dans la Haute Sanaga préoccupe et même amène à réfléchir. Pour exemple, le recrutement d’un jeune que Mohamed Ali Ibrahim a encadré il y’a six mois est aujourd’hui un personnel de la maison Crtv. Malgré tout le jeune ne se décourage pas : « Je ne décourage pas et je garde toujours espoirs, en espérant que cette année 2019 avec le début du mandat des grandes opportunités, que l’opportunité me sera également donné de réaliser mon rêve, celui de devenir un animateur à la Crtv et pouvoir changer ainsi mes conditions de vie » indique Mohamed Ali Ibrahim.

Bossis Ebo’o, 237online.com

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer