Politique

Cameroun – Présidentielle 2018 : Cabral Libii fait foule au stade Cité Cicam de Douala

Le meeting de lancement de la campagne du candidat investi par le parti Univers a rassemblé environ 20000 personnes ce dimanche 23 septembre 2018.
Depuis le début de la campagne présidentielle à Douala, Cabral Libii, le candidat investi par le parti Univers, est incontestablement celui qui a rassemblé le plus de monde lors de son premier meeting. Environ 20000 personnes ont répondu présentes à son appel au stade Cité Cicam, ce dimanche 23 septembre 2018.
La foule a commencé a convergé vers le site de la manifestation bien avant l’heure du lancement des activités. La police, discrète, a également pris position sur les voies qui mènent aux différents accès du stade. Les militants, sympathisants et autres curieux ont d’abord occupé une partie du stade. Puis, progressivement, la foule a grossi.
Le pic est atteint avec l’arrivée de Cabral Libii autour de 16h20. Le candidat du parti Univers est porté en triomphe par une foule hystérique. Difficile pour le protocole et la sécurité de l’équipe du candidat, de frayer un passage jusqu’au podium. La bousculade est inévitable causant au passage quelques blessés.

Hommages
Cabral Libii rejoint l’estrade près de 15 minutes plus tard. Il est ovationné par le public qui scande en chœur «Cabral, président !!! ». Lorsque Cabral Libii s’empare du micro, il tient tout d’abord à rendre un hommage au Prof Nkou Mvondo, le président fondateur du parti Univers, «qui a accepté de donner une chance à la jeunesse ». Il salue aussi la présence de Dieudonné Atangana.


Après le refrain de l’hymne national, place à l’hymne du parti. Plusieurs jeunes dans la foule reprennent quelques phrases de cet hymne. «Au moment où une nouvelle page de l’histoire s’ouvre parce que vous avez décidé de m’élire président, c’est le commencement de la fin des 36 ans aujourd’hui [années de règne du président Biya, ndlr]», a lancé le jeune candidat en lice à la présidentielle 2018.
Cabral Libii rend un autre hommage à tous les chefs, résistants et nationalistes camerounais assassinés par les Allemands. Il a pris la peine de lister quelques noms. A l’évocation de chaque nom, la foule pousse des cris de désolation. Une minute de silence est observée pour la mémoire de tous ces disparus et pour les victimes de la crise anglophone et de la guerre contre Boko Haram.

Pas de poursuites contre Paul Biya
Cabral Libii fustige aussi l’état de délabrement des routes, la disparition de l’éclairage public, l’absence d’emplois pour les jeunes. « Aujourd’hui quand on parle de l’emploi des jeunes, on parle des mototaxis », déplore-t-il. Lui qui n’entend pas initier des poursuites contre le président Paul Biya s’il est élu au soir du 07 octobre.
« Je ne serai pas le président des règlements de compte. En Afrique on ne juge pas le père. Les chantiers sont tellement importants qu’on n’aura pas le temps de le poursuivre », relève –t-il. Président, il procèdera également au rapatriement du corps d’Ahidjo, à l’organisation des obsèques nationales et à la création d’un cimetière national où reposeront les restes de Um Nyobé et autres.

Message d’espoir
Cabral Libii a, en outre, détaillé des pans de son projet de société sur la résolution de la crise anglophone, la réforme du système éducatif, la révolution agricole, l’emploi. «On va vous dire que je suis jeune. Oui, je suis jeune et puis quoi ? Ils sont vieux, on a vu. Je suis venu porter le message de l’espoir qu’on peut construire un autre pays. En 5 ans, on parlera du miracle camerounais », soutient Cabral.
En rassurant de rééditer l’exploit du Social Democratic Front (SDF) de 1992, à savoir de remporter les élections, il invite les uns et les autres à surveiller les bureaux de vote le jour de l’élection afin que cette victoire ne soit pas volée.
Une autre image forte en fin de meeting, alors que Cabral indique le numéro de compte Mobile Money pour le Fund Rising, des jeunes décident de contribuer sur place, en déposant directement des billets d’argent sur le podium. En quittant le stade après près de deux heures de meeting, Cabral Libii a promis de faire un tour au chevet des victimes de la bousculade.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer